A la découverte du Centre des recherches en sciences naturelles/Lwiro comme site touristique

0
608

Bukavu, 20 mars 2021 (ACP).-Le centre de Recherche en Sciences Naturelles (CRSN) de Lwiro situé dans le territoire de Kabare, groupement de Bugobe au Sud-Kivu, existe depuis  juillet 1947, année de sa création par le par le prince Charles de la Belgique.

Ses objectifs étaient de promouvoir, conduire et gérer des recherches en Sciences Naturelles et humaines en Afrique centrale sous l’appellation de l’IRSAC ou Institut pour  la  Recherche Scientifique en Afrique centrale.

En 1975, l’IRSAC devint l’IRS ou Institut de Recherche Scientifique par décret-loi  N°75-029 du 22 octobre 1975 avec comme objectif de conduire, promouvoir et gérer de recherches en Sciences et Technologie en République du Zaïre.

En 1982, l’IRS devenait CRSN par ordonnance loi n° 040/81 du 05 novembre 1982 avec comme objectif de conduire, gérer et promouvoir la recherche en Science et Technologie en République Démocratique du Congo.

Sous la tutelle du ministre nationale des Recherches Scientifiques et Technologiques, le CRSN étant une institution publique qui organise ses recherches sur les animaux et les plantes terrestres et aquatiques de la RDC et des pays du gift Albertin dont le Rwanda, le Burundi, l’Uganda etc., à travers ses multiples laboratoires qui sont conjointement gérés par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

Le CRSN/LWIRO organise ses recherches dans cinq départements à savoir :

  • Le département de Biologie qui s’occupe de recherches sur les animaux et les plantes terrestres et aquatiques,
  • Le département de Géophysique qui s’occupe des phénomènes métaphysique dans le graben Est Africain spécialement les différentes catastrophes naturelles (Séisme, Tremblement des terres, glissement des terrains, la climatologie, etc.
  • Le département de la documentation qui menait ses recherches sur la bibliothéconomie de la bibliothèque et qui fut parmi les plus grandes bibliothèques de l’Afrique centre et 4ème en RDC après celui de l’UNIKIN, UNILU et UNIKIS. Il dispose de 7.888 livres, 2.505 journaux, 1.451 cartes, 12.396 publications, 3.276 photos, 3.022 microfilmes, 2.786 archives, 116 bandes enregistrées, 46 films scientifiques, 2.930 masques et 350.000 spécimens biologiques.
  • Le département de nutrition qui s’occupe de la malnutrition des enfants et d’autres maladies connexes dont le Sida, la tuberculose, la pneumonie, etc.
  • En fin le département de l’environnement qui s’occupe des problèmes  de  l’environnement terrestre et aquatique.

Le CRSN LWIRO dispose des sites touristiques naturels en bon état qui se situent  à une distance de 40 km de la Bukavu, de 10 km de l’aéroport de Kavumu et à 7 km bordure Est du Lac Kivu.

Ses sites touristiques sont le centre de réhabilitation des primates de LWIRO (CRPL) qui a pour mission la garde des différentes primates confisquées des braconniers et civils avec comme objectifs de les retourner dans leur milieu naturel dans l’avenir.

La bibliothèque centrale du CRSN qui est la 4ème en RDC de par sa grandeur et sa construction avec 7 km de rayon, deux salles d’expositions, des œuvres d’arts historiques d’Africains et du Congo avec leurs objets de valeur ;

Le laboratoire herpétologie comme site touristique qui regorge de beaucoup des animaux vivant et sont appréciés pour les visites (Serpent vivants venimeux et non venimeux) , le site d’Irangi  se trouvant en territoire de Kalehe à 150 Km de Bukavu et où se trouve une diversité d’oiseaux et une forêt dense de 15 Ha avec une bonne biodiversité.

Enfin, le musée géologique de Lwiro regorge un grand dépôt des peaux des différents animaux (des gorilles, des chimpanzés, singes, Eléphants et autres). ACP/ CL/KJI