Les agents des services publics de l’Etat du Nord-Kivu appelés  à la culture fiscale

0
359

Goma, 20 mars 2021(ACP). – Le jardin du gouvernorat de la province du Nord-Kivu a servi ce samedi de cadre à la cérémonie de la 8e Edition de la semaine fiscale, une occasion pour le ministre provincial en charge des Finances, David Kamuha Musubao, d’appeler les agents des services publics de l’Etat à participer aux efforts de développement par la déclaration et le paiement des impôts, taxes et redevances.

Devant les directeurs des services paraétatiques, publics et privés assimilés, l’Argentier du Gouvernement Carly Nzanzu Kasivita a démontré la nécessité pour tout bon citoyen de contribuer aux charges publiques.

« Le développement d’une entité est une affaire de nous tous et le mécanisme pour y contribuer c’est effectivement le paiement de ses impôts et taxes », a indiqué le Ministre provincial des Finances au Nord-Kivu pour qui un citoyen moderne et patriote doit se sentir fier d’avoir contribué à la fin d’un exercice budgétaire à la réalisation d’un des ouvrages publics.

Parmi les personnalités et personnes qui se sont distinguées par un bon esprit de civisme fiscal depuis la première Edition à nos jours, le Directeur provincial de l’Office de gestion du fret multimodal a été cité en première position suivi de son homologue de l’Office congolais de contrôle.

Des entreprises comme Tsongo Kasereka, Maison Palos, Brasimba et Jambo Safari sont parmi tant d’autres de bons élèves du civisme fiscal à imiter, a dit Me David Kamuha qui a appelé tous les autres responsables d’institutions publiques à emboiter les pas à ces personnes morales et physiques soucieuses de contribuer à la reconstruction de la Province du Nord-Kivu.

Le même appel à la bonne conscience fiscale a été formulé par le Rapporteur adjoint du bureau de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, Romain Kahurwa Bazungu, pour qui le fonctionnaire de l’Etat est, par cette occasion, appelé à prêcher par exemple.

Le paiement des impôts et taxes n’étant pas l’affaire du seul operateur économique ou encore de cette maman vendeuse des légumes et des haricots. Ce délégué de l’organe délibérant recommandé la gestion responsable des recettes réalisées comme pour mettre en garde contre les détournements, le coulage ainsi que la corruption.

Pour cet exercice, les agents de la Direction générale des recettes au Nord-Kivu vont descendre dans les bureaux publics et paraétatiques afin de procéder à l’enregistrement des assujettis, chacun dans son milieu de travail.

Pour cette 8e Edition, le Gouvernement provincial du Nord-Kivu tient à aller au-delà des assignations de deux millions de dollars avec l’innovation introduite par la perception électronique de Safe Kodinet. L’implication assurée du système Safe Kodinet

Pour le Président Délégué General de Safe Kodinet, Ingénieur et expert en Systèmes d’Information de Gestion, Spécialiste en Gouvernance Electronique Patrick DAUDI Faraja, les avantages du nouveau système Safe Kodinet est de couper court avec des anciennes habitudes qui consistaient à la perception manuelle, l’enregistrement ainsi que la conservation empirique des recettes de l’Etat. « Les terminaux interconnectés au système Safe KODINET permettent la meilleure réception des taxes, impôts, droits et redevances et le suivi de toutes les opérations de la chaine de procédure fiscale en temps réel »,   assure le PDG de de Safe Kodinet pour qui il s’agit d’un moyen efficace de « lutter contre toute forme de fraude, corruption et coulage fiscal entretenu par les ennemis du développement ». ACP/CL/KJI