Nord-Kivu : Fin du projet « IMAGINE » de Mercy Corps coïncidant avec la célébration mondiale de la journée dédiée à l’eau

0
538

 Goma, 20 mars 2021(ACP). – Le monde entier célèbre le 22 mars de chaque année, la journée dédiée à l’eau dont le thème retenu pour le compte de cette année est « La place de l’eau dans nos sociétés et comment la protéger ».

Il s’agit d’une adaptation de la principale promesse du Programme de développement durable à l’horizon 2030 : tout le monde doit pouvoir bénéficier des progrès accomplis en matière de développement durable.

Cette commémoration coïncide au Nord et au Sud Kivu avec la fin du projet IMAGINE de l’ONG Mercy corps ; une Initiative intégrée d’infrastructure et de gouvernance de l’eau pour l’est du Congo, a-t-on appris de Mme Nvuala Mendham, chargée de communication au sein de cette structure.

Programme visant à améliorer l’accès à l’eau potable pour
1 200 000 personnes dans les villes de Bukavu et de Goma, en vue de réduire le taux de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans dû aux maladies d’origine hydrique cause pour la plupart, de la maladie diarrhéique chez les enfants de moins de 5 ans, indique la source.

   Résultats

Depuis le début du programme IMAGINE la moyenne du taux de diarrhée pour les villes de Goma et Bukavu a chuté de 13% à 7% de février 2016 à septembre 2020. La construction de deux réservoirs d’eau de 5 000 mètres cube chacun sur le Mont Goma et à Boukhara ; La réhabilitation et l’installation des tuyaux de distribution d’eau, 63 km/65 km déjà finalisés. L’installation des tuyaux de distribution d’eau et connexion au réseau existant en ville de Goma et dans le territoire de Nyiragongo ; Construction de 62/90 bornes fontaines, poursuit la source.

Avec la nouvelle loi sur l’eau, Mercy Corps a facilité la création de la société Congo Majid qui a débuté ses opérations en 2019 :

Il fournit en moyenne 50 000 bidons par jour à la population périurbaine de Goma, a la satisfaction des clients. Plus de 300 000 personnes sont servies en eau potable chaque jour dans les zones périurbaines de Goma ;

Les ménages achètent désormais l’eau à la borne fontaine à 100 francs congolais pour un bidon de 20 litres, le prix décrié par la population bénéficiaire, au quartier Katoyi voulait en acheter à 50 FC.

Grâce à l’approche Care Groups : 6 500 femmes sont devenues de véritables ambassadrices du changement de comportement dans leurs quartiers en matière d’hygiène ; 75 000 personnes visées par les leçons Care Groups et plus de 600 000 personnes visées par les spots radios et films cinéma mobile. Pour l’avenir, programme « IMAGINE » compte atteindre 1,2 millions de personnes ayant accès à l’eau potable, a précisé, Nvuala Mendham.

Pourquoi le projet arrête-t-il

Le programme ne s’est pas arrêté comme tel, il poursuit sa planification normale. Cependant, il a eu 4 composantes : La communication pour le changement de comportement, la gouvernance, la fourniture de service, les infrastructures. De ces 4 composantes, 3 ont déjà clôturé et ne reste que celle des infrastructures pour finaliser les travaux de construction. Le programme clôture ses activités principales en mars 2021.

Les parties prenantes principales au projet sont Mercy Corps, le gouvernement Congolais et la Regideso.

En réaction à chaud aux réclamations de la population de Katoyi, au sujet de prix d’un bidon d’eau à la pompe, Mercy Corps est une organisation non gouvernementale d’aide humanitaire. En aucun cas, elle est impliquée dans la vente de l’eau, estime notre source.

Aussi, Selon la loi N 15/026 du 31 décembre 2015 sur l’eau, les gouvernements provinciaux sont les responsables de toutes les infrastructures d’eau dans leurs provinces respectives. C’est la raison pour laquelle toutes les infrastructures construites à travers IMAGINE leur sont remises. Chaque gouvernement provincial décide de la gestion et de la distribution de l’eau dans sa province. Ce n’est pas le rôle de Mercy Corps qui n’est pas impliquée dans la gestion des bornes-fontaines remises ni dans la tarification de prix de l’eau, a fait savoir la chargée de communication de Mercy Corps.

A son début du programme IMAGINE, avait ciblé la zone de Bunia. Après les études et l’échange avec le bailleur de fonds, celui-ci a décidé de ne financer que le programme dans le Nord et Sud-Kivu.

Mercy Corps ne prévoit rien pour la fête du 22 mars. Rien n’est prévu de manière spécifique pour la journée mondiale de l’eau. Néanmoins, Mercy Corps reste déterminé à finir les travaux de construction des infrastructures d’eau à Goma et Bukavu, et ainsi atteindre son objectif, celui d’améliorer l’accès à l’eau potable pour
1 200 000 personnes dans les villes de Bukavu et de Goma, en vue de réduire le taux de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans dû aux maladies d’origine hydrique, a conclu notre source. Notre effort pour atteindre le Directeur de la REGIDESO s’est révélé vain.ACP/CL/KJI