Le train urbain Kinshasa–Kasangulu suspendu à cause des érosions

0
367

Kinshasa, 22 mars 2021 (ACP).- Le ministre des Transports et voies de communications , Didier Mazenga Mukanzu, a indiqué que les érosions qui  sont nées des pluies sur la voie ferrée sont à la base de la suspension du trafic du train urbain Kinshasa-Kasangulu, dimanche au cours d’une visite d’inspection qu’il a effectuée à Kasangulu, dans le Kongo central, a appris lundi l’ACP du ministère des Transports. « Les pluies qui se sont abattues dans cette partie du pays n’ont pas amené que la bénédiction, mais elles ont également apporté le malheur à cause des érosions qui ont provoquées l’écoulement de terre sous le pont jeté sur la rivière Lukaya et sous les rails », a déploré le ministre Mazenga.

Au cours de cette visite, il s’était fait accompagné du responsable de la voie ferrée Kinshasa-Matadi, en commençant à Kinshasa par la 17ème rue Limete, dans la commune de Kingabwa, où une crevasse empêche les engins de circuler avant d’atteindre Kimwenza gare où la voie est presque coupée en deux.

A l’étape de Kasangulu, le ministre Mazenga a été accueilli par le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central, Jean Claude Mvuemba qui était accompagné de l’administrateur du territoire. Kasangulu à l’instar de Kingabwa et Kimwenza, le constat était le même avec une particularité, l’existence d’une seule voie pour le train. Le ministre qui a reçu sur place le rapport émanant des responsables de cette voie, et ayant fait lui-même le constat sur place, a affirmé qu’un état de besoins sera urgemment introduit auprès des instances supérieures pour le financement des travaux de remise en état de cette voie, ajoutant que ceux-ci seront rendus possibles  grâce aux fonds générés par la redevance de logistiques terrestres (RLT) qui a été créée pour moderniser la société. « Il nous faut une autorisation de la hiérarchie et du gouvernement pour que nous puissions utiliser ce fonds du fait que le gouvernement est dans une période transitoire», a indiqué le ministre des Transports et voies de communications.

Il a souligné que la Société commerciale des transports et des ports (SCTP) allait relancer le train urbain, mais à cause  à ces érosions, elle a suspendu ce trafic. Selon lui, la réhabilitation de la voie ferrée Kinshasa-Matadi s’inscrit dans la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui tient à la modernisation du trafic ferroviaire et à doter la SCTP des unités standards d’exploitation.

Toutefois, le ministre des Transports entend lancer ces travaux de réhabilitation au courant de la semaine en cours, pour que la semaine prochaine le train suspendu reprenne son trafic. Pour le président de l’Assemblée provinciale de Kongo central, Jean Claude Mvuemba, le délabrement de la voie ferrée est consécutif à l’absence d’entretien régulier.

La RDC et la JICA en partenariat pour doter la SCTP des locomotives neuves

Par ailleurs, le ministre  Mazenga a révélé que le gouvernement est en partenariat avec l’Agence japonaise de coopération internationale  (JICA) pour doter la SCTP des locomotives neuves et  moderniser la voie ferrée.

La dotation de ces locomotives au profit de la SCTP, a dit le ministre Mazenga, va permettra au gouvernement de délimiter le nombre de tonnes des véhicules devant emprunter la route et ceux devant passer par la voie ferrée. ACP/Kayu/NiG/NKV/MNI