Les FARDC demandent aux Congolais de continuer à faire confiance à la justice  militaire

0
554

Kinshasa, 22 mars 2021 (ACP).- Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) demandent à la population congolaise de continuer à faire confiance à la justice militaire ainsi qu’aux forces loyalistes, indique l’armée dans un communiqué signé par le porte-parole des FARDC, le général major  Léon Richard Kasonga, dont une copie a été reçue lundi à l’ACP. « Contrairement aux déclarations incorrectes, injurieuses et intempestives débitées dans certains médias et réseaux sociaux, l’interpellation, aux fins d’enquête, de quelques Officiers de la 32ème Brigade de réaction rapide, découle de l’exercice de la discipline interne qui est de stricte observation au sein des forces armées ».

Le même communiqué explique « qu’au terme d’une enquête interne menée par les FARDC d’une manière professionnelle après que les services spécialisés de la 32ème brigade de réaction rapide aient été alertés, quelques militaires des FARDC et leurs complices de l’ICCN, impliqués dans un réseau de trafic de munitions de guerre ont été arrêtés et transférés à la Cour militaire opérationnelle de Beni pour approfondir les investigations, remonter la filière et juger, conformément aux lois de la République, tous les coupables présumés ».

L’infraction étant individuelle, poursuit la source, cette affaire ne met nullement en cause ni les FARDC en général, ni le secteur « Opérationnel Sukola I Grand-Nord » et encore moins la 32ème Brigade de réaction rapide qui font leur travail de manière professionnelle pour ramener la paix à Béni et sur l’ensemble de l’Est de la RDC.

ACP/Kayu/NiG/NKV/MNI