Une délégation du Département d’Etat américain échange à la Présidence sur les dossiers intéressant la RDC et les USA

0
421

Kinshasa, 23 mars (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a échangé, mardi à la cité de l’Union africaine, avec une délégation du Bureau Afrique du département d’État américain, conduite par l’envoyé spécial des États-Unis au Soudan et au Sud-Soudan, l’ambassadeur Donald Booth sur les dossiers intéressant la RDC et les USA.

Selon l’ambassadeur Booth, leur mission consiste  principalement à assurer le suivi de ce qui a été décidé dans la  conversation téléphonique que le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait eue, il y a peu, avec la vice-présidente américaine  Kamala Harris, ainsi que dans la lettre du Président Joe Biden adressée au Président, Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Plusieurs sujets ont également été abordés au cours de cette audience de plus d’une heure, notamment la paix sur le continent africain et la mandature du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la tête de l’Union africaine (UA).

«Le département d’État américain compte beaucoup sur une collaboration parfaite entre la RDC et les autres pays du continent», a souligné l’ambassadeur Booth, précisant que la nouvelle Administration américaine est en train de travailler,  pour le moment, en vue d’établir de nouvelles bases de collaboration avec la RDC et l’ensemble des pays de l’Union africaine.

L’homme d’État américain a également signalé que dans sa délégation, il y avait aussi des personnes représentant les bureaux du Moyen Orient et d’Afrique, en charge de l’expertise scientifique.

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a eu un échange téléphonique en  février 2021, avec la vice-présidente des Etats-Unis  Kamala Harris sur  4 points à savoir: la politique, la sécurité, la santé et le climat.

Ils ont discuté du COVID-19, des récentes flambées d’Ebola et des opportunités économiques. Ils se sont engagés à travailler ensemble pour renforcer la sécurité sanitaire, accroître le commerce et les investissements régionaux, promouvoir les droits de l’homme et la bonne gouvernance, et relever les défis du changement climatique.

La vice-présidente s’est engagée à travailler avec le gouvernement de la RDC pour faire progresser l’éducation des filles et renforcer les opportunités économiques pour tous les Congolais.

Ils ont également convenu de collaborer pour réduire les conflits, soutenir le dialogue et assurer la paix dans l’est de la RDC et dans la région. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd