La chirurgie par un stimulateur cardiaque (pacemaker) connait une évolution satisfaisante en RDC

0
320

Kinshasa, 24 mars 2021(ACP).- Le Dr Yves Lubenga, cardiologue basé à Kinshasa a rassuré mardi à Kinshasa que la chirurgie par un stimulateur cardiaque (pacemaker) connait une évolution satisfaisante dans la capitale congolaise, après l’avoir expérimentée et réalisée avec succès sur plus des 75 patients congolais.

Le Dr Yves Lubenga qui l’a dit au cours d’un point de presse, « L’implantation des stimulateurs cardiaques est un mode de traitement non substituable de certains types de maladies cardiaques, des maladies cardiaques électriques, caractérisées par un cœur qui a tendance à être très lent. Et donc, qui a tendance à s’arrêter. C’est que la population doit savoir s’agissant de ce genre de maladies, c’est qu’elles se soignent localement, il existe des enfants du pays qui peuvent les prendre en charge. »

Selon lui, La pose de ce stimulateur cardiaque arrive à éviter des transferts des patients à l’étranger avec tout ce que cela représente en termes de coût dans la prise en charge des personnes qui connaissent un rythme cardiaque trop lent, ayant besoin d’un de cet instrument connu sous le nom de « pacemaker ».

« Le message est donc pour toutes ces personnes, un message d’espoir, un message particulier que j’adresserai à l’autorité, cette autorité devrait savoir que l’implantation des stimulateurs cardiaques concernent dans la plupart de cas, une catégorie de la population âgée, souvent à la retraite, et donc, par conséquent, relativement démunie. Et ça serait plus facile pour nous de les soigner à large échelle, si les dispositifs que nous utilisons sont plus en charge par l’Etat congolais. », a soutenu Dr Yves Lubenga.

Classiquement, a-t-il ajouté, la durée de vie d’un pacemaker est de 8 à 12 ans, si l’individu est complétement dépendant de la pile et  cette expérience nécessite d’être capitalisée pour que l’activité soit implémentée sur l’ensemble de la RDC.

C’est dans cette perspective qu’il appelle le gouvernement de la République démocratique du Congo à prendre en charge les matériels d’implantation de stimulateur cardiaque afin de sauver des milliers des Congolais qui ne peuvent plus aller se faire soigner à l’étranger notamment en Inde.

Le Dr Yves Lubenga affirme que les victimes des maladies cardiaques sont des personnes vulnérables souvent démunis dont les complications débutent généralement à partir de 40 ans.

Le stimulateur  cardiaque Pacemaker est une batterie ayant  pour rôle de permettre au cœur de battre à un rythme défini,  d’entraîner une défibrillation. ACP/Kayu/KJI