L’Union européenne durcit son contrôle des exportations de vaccins contre la Covid-19

0
199

Kinshasa, 24 mars 2021 (ACP).-  La Commission européenne a annoncé, mercredi, le renforcement du contrôle des exportations de vaccins contre le Covid-19 afin d’améliorer l’approvisionnement, ont rapporté des agences internationales de presse.

Dans son viseur, le laboratoire AstraZeneca, qui n’a pas respecté ses engagements de livraison, ont indiqué ces sources.

La Commission européenne a adopté, mercredi 24 mars, un durcissement du contrôle des exportations de vaccins anti-Covid fabriqués sur son sol afin de faire pression sur AstraZeneca et le Royaume-Uni pour un accès équitable aux précieux flacons. Alors que l’UE « continue d’exporter des volumes importants vers des pays produisant leurs propres vaccins où la vaccination est plus avancée, nous avons adopté deux ajustements au mécanisme actuel pour résoudre ces déséquilibres », a déclaré le vice-président de l’exécutif européen, Valdis Dombrovskis.

Le projet de modification du règlement, constate que certains pays bloquent les exportations de doses vers l’UE « soit par la loi, soit par des arrangements contractuels ou autres, conclus avec des fabricants de vaccins ».

La décision a pour objectif d’augmenter l’approvisionnement en vaccins de l’UE et sera au menu jeudi du sommet en visioconférence des Vingt-Sept, alors que le continent affronte une troisième vague de la pandémie de Covid-19. La Commission entend durcir les conditions d’exportation de doses vers les pays qui produisent eux-mêmes des vaccins anti-Covid une mesure ciblant le Royaume-Uni mais également vers ceux dont les populations sont déjà largement vaccinées.

L’UE a exporté quelque 10 millions de doses, tous vaccins confondus, vers le Royaume-Uni entre le 1er février et mi-mars, mais à l’inverse, elle n’a reçu aucune dose produite sur le sol britannique – alors que le contrat signé par AstraZeneca prévoyait la livraison de doses produites dans deux usines au Royaume-Uni. Par ailleurs, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a menacé samedi de bloquer les exportations d’AstraZeneca si l’UE ne recevait pas d’abord les approvisionnements promis : le laboratoire suédo-britannique prévoit de livrer à l’UE au deuxième trimestre 70 millions de doses, contre 180 millions prévues dans le contrat. ACP/Kayu/KJI