L’Université Shalom de Bunia invitée à s’investir dans les recherches des études hydrogéologiques

0
171

Bunia, 24 mars 2021(ACP).- Le ministre provincial en charge de l’Eau Emmanuel Bahati Kukwabo a recommandé à l’Université Shalom de de Bunia de s’investir dans les recherches pour obtenir des études hydrogéologiques réalistes sur les potentialités en eaux souterraines dans la province de l’Ituri, en marge de la journée mondiale de l’eau célébrée le 22 mars de chaque année organisée par cette institution universitaire.

Il a également formulé plusieurs autres recommandations à la crème intellectuelle de cet alma mater  notamment l’obtention des études sur la qualité des eaux de surface pour les cinq (5) territoires, l’actualisation des données démographiques de l’Ituri  dans le but a-t-il souligné de matérialiser la vision de exécutif provincial qui se traduit par l’exploitation des ressources en eaux de manière “équitable », « viable”, et de donner accès à l’eau en quantité et qualité.

Profitant de cette tribune Emmanuel Bahati Kukwabo a décliné la feuille de route de son ministère sur les actions à mener ou en cours pour l’amélioration de la desserte en eau potable dans la province de l’Ituri.

Parmi les actions prévues a-t-il relevé la réalisation de contrôle sur les ressources d’eau en milieu rural, l’appui aux brigades en lieu urbain et rural, élaboration du plan directeur sur la gestion de l’eau de manière durable, la facilitation de contrôle de la potabilité de l’eau pour lutter contre les maladies hydriques, l’appui à la REGIDESO et CIDRI en intrants pour l’amélioration de la desserte en eau potable.

Dans la même feuille route qui s’inscrit dans le cadre du quatrième pilier du programme d’actions du gouvernement provincial “accès aux services sociaux de base » a déclaré Emmanuel Bahati Kukwabo figure également l’installation de bornes fontaines publiques par quartier et territoire, la promotion d’une politique de protection de sites de captage en Ituri, soutien aux initiatives communautaires d’adduction d’eau potable, l’organisation d’une table provinciale sur l’eau pour obtenir des études hydrogéologiques réalistes sur les potentialités en eaux souterraines en Ituri, mener de lobbying auprès des autorités nationales et les organismes internationaux sur la problématique de la desserte en eau en Ituri.

La ville de Bunia à elle seule dispose de potentielles en eaux très importante. Pour preuve, la rivière Chari en elle seule peut fournir 2000.000 de mètres cubes d’eau par jour alors que toute la province de l’Ituri n’a besoin que de 240.000 mètres cubes d’eau par jour, rappelle-t-on. ACP/Kayu/KJI