Un psychologue clinicien propose des stratégies expérimentales pour  inciter la population à se faire vacciner

0
382

Kinshasa, 24 mars 2021 (ACP).-  Le psychologue clinicien et psychothérapeute, Jonathan Kakule Kabuyaya, a proposé au gouvernement congolais quelques stratégies expérimentales pour convaincre la population à se faire vacciner contre les épidémies ou les pandémies, au cours d’un entretien mercredi avec l’ACP, dans le cadre de la riposte contre la propagation de la Covid-19  en RDC et en Afrique.

Jonathan Kakule s’est confié à l’ACP à ce sujet après que le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi ait échangé mardi à Kinshasa, avec M. Moussa Faki, président de la Commission de l’Union africaine, sur la riposte continentale contre la Covid-19.  Pour y parvenir, il a laissé entendre que la population devrait savoir en premier lieu que « le vaccin est très efficace contre les maladies ».

Il a également démontré, de par son expérience dans la traumatologie acquise en zones conflictuelles en situation d’urgence humanitaire et sanitaire, notamment dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola à Beni, à Butembo, à Lubero et à Goma dans la province du Nord-Kivu, ainsi qu’à Mbandaka en Equateur, que les effets secondaires du vaccin restent limités.

D’après lui, la vaccination reste la norme efficace pour stopper la contagion. Pour ce faire, le gouvernement devra plus faire appel à la motivation sociale plutôt qu’à l’intérêt personnel du malade. D’où la nécessité d’encourager le renfoncement de la communication gouvernement-population dans cette  optique, en impliquant les médias pour faire véhiculer un maximum d’informations correctes, a-t-il ajouté.

Parmi ces stratégies, Jonathan Kakule, a également plaidé pour la prise en compte par le gouvernement congolais des psychologues cliniciens et des psychothérapeutes dans la préparation mentale des populations avant toute vaccination.

Pour lui, cette forme de préparation sert de campagne de sensibilisation en guise de feuille de route auprès de la population en vue d’écarter des rumeurs de nature à décourager la population à accepter le vaccin, avant d’appeler à l’organisation d’une campagne de vaccination urgente et motivationnelle sur l’ensemble du territoire national à ce propos.

La RDC, rappelle-t-on,  a déjà enregistré 726 décès des suites de la maladie à coronavirus sur 27.659 cas testés positifs. C’est dans ce cadre que le gouvernement congolais s’est prononcé pour l’utilisation du vaccin ASTRA Zeneca où plus de 1,7 millions de doses de vaccin contre la Covid- 19 sont déjà disponibles au pays. ACP/Kayu/KJI