Kasaï-Oriental : timide préparation de la rentrée parlementaire à l’Assemblée provinciale

0
425

Mbujimayi, 25 mars 2021 (ACP).- Une timide préparation de la session ordinaire du mois de mars 2021, devant s’ouvrir le mardi prochain selon le calendrier, est observée à l’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental, où les commissions permanentes ne se réunissent pas, faute des moyens financiers, rapportent certains élus rencontrés dans les couloirs du siège de cette institution.

Ils affirment que pendant la période des vacances parlementaires, le bureau a enregistré plusieurs dossiers provenant des structures de la société civile et d’autres organisations citoyennes, qui exigent des éclaircissements sur le délabrement du tissu socio-économique de la province depuis le début en 2020 de  cette  législature.

Les dossiers mettent notamment en exergue l’insuffisance de l’énergie électrique entrainant la carence en eau potable, le délabrement avancé des routes d’intérêt urbain, provincial et de desserte agricole, un retard coupable enregistré dans le début d’exécution des projets de développement etc.

Pour toutes ces structures, il est plus qu’impérieux de voir la commission parlementaire de contrôle, se mettre résolument au travail pour se rendre compte de l’état de gouvernance de la province.

Au parlement provincial où des signes de vie sont de moins en moins perceptibles, il est allégué que c’est depuis trois mois que la première institution politique ne reçoit pas la subvention du gouvernement provincial et près de 11 mois la dotation nationale. Pour les élus du peuple, cette précarité  financière ne permet pas à l’organe délibérant de jouer son rôle régalien. ACP/Fng/Awa