Kongo centrale :   plaidoyer de la MPC  pour la révision du fichier électoral

0
389

Matadi, 25 mars 2021 (ACP).- Le président du parti Ma part pour le Congo (MPC), Junior Monsese Ngoya a relevé, dans un entretien jeudi avec l’ACP  quelques facteurs à prendre en compte pour ne pas retarder l’organisation  les élections  dans l’avenir.

Il s’agit  notamment de la révision du fichier électoral et le recensement général de la population  devant permettre aussi de doter  chaque  citoyen congolais d’une  carte d’identité.

Le président du MPC, qui a  évoqué le rôle de l’identification dans la planification nationale ainsi que de la logistique impliquant en même temps des moyens financiers pour une organisation aisée des élections,  estime que l’insécurité à l’Est du pays devra être considérée comme cas de force majeure, dans la mesure où, a-t-il dit, il ne faudrait pas qu’une partie du pays soit exclue des élections à cause de la guerre.

Selon M. Monsese Ngoya, il est du devoir patriotique de tout Congolais d’accompagner  le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le gouvernement du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde  pour  mettre fin  à l’activisme des groupes armés dans la partie orientale du pays. ACP /Fng/Awa