Le ministre  Eteni Longondo éclaire l’opinion sur l’origine du variant belge de la covid-19 en RDC  

0
435

Kinshasa, 26 mars 2021 (ACP).- Le ministre congolais de la Santé, le Dr Eteni Longondo a éclairé jeudi l’opinion tant nationale qu’internationale dans un communiqué officiel, sur l’origine du variant belge de la covid-19 (B.1.214). Il a indiqué que le variant belge de la Covid-19 n’est pas d’origine congolaise, avant de rappeler que la pandémie à covid-19 n’a pas commencé en RDC. Le premier cas confirmé de cette maladie détecté au pays provenait de l’Europe. Cette personne a été testée positive au coronavirus le 10 mars 2020.

Aux mois de mars et avril 2020, beaucoup d’autres voyageurs venant de pays infectés d’Europe avaient été testés positifs au pays, souligne-t-il, avant d’affirmer que c’est pendant cette période que l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) du pays avait détecté ce variant B.1.214. Le Dr Eteni a précisé que le fait de détecter ce variant en RDC ne signifie pas qu’il a une origine congolaise d’autant plus que la plupart de cas de covid-19 diagnostiqués en mars et avril 2020 étaient des cas importés. Cela étant, il est difficile d’imputer à la RDC, l’origine de ce variant.

Il a également fait savoir que la RDC contribue d’une manière efficace à la sécurité sanitaire mondiale. Son expérience dans la lutte contre Ebola reconnue mondialement l’amène à maitriser rapidement la maladie avant qu’elle ne se propage dans d’autres pays. Par ailleurs, il a souligné que dans le cadre de la sécurité sanitaire mondiale, le ministère de la Santé, à travers son laboratoire de séquençage de l’INRB, s’est engagé  dès l’apparition de la pandémie à assurer la surveillance génomique de ce virus.

« C’est dans ce cadre que l’INRB a détecté le variant B.1.214 en Avril 2020 et a soumis en Mai 2020 le rapport à la plateforme international GISAID (Global initiative on sharing avian influenza data), tel que l’exige le règlement sanitaire international de 2005 », a-t-il affirmé. Le GISAID  a été créé pour collecter les données génomiques de la grippe aviaire et son champ d’action s’est étendu en 2020 au SARS-CoV-2, lors de la pandémie de Covid-19.

La RDC, selon le ministre de la Santé est comptée parmi les pays africains pionniers dans le domaine de reportage des informations sanitaires liées à la Covid-19 faisant d’elle un maillon important de la lutte globale contre cette pandémie. ACP/FNG/Kayu/NiG/JFM