Les constructions anarchiques, principales causes de décès  et des  dégâts matériels après la pluie

0
355

Kinshasa, 26 mars 2021 (ACP).- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a  épinglé les constructions  anarchiques et le jet  des déchets ménagers dans les caniveaux et les rivières comme principales causes des  inondations et autres dégâts matériels  à répétition à chaque occasion de pluie diluvienne dans la capitale.

Il a tiré cette conclusion au terme de sa visite effectuée, jeudi, en compagnie de ses collaborateurs, au quartier Foire, dans la commune de Lemba, où une femme a péri suite à l’effondrement du pavement de sa maison, construite sur un caniveau, non loin du pont Kianza reliant les communes de Lemba et Ngaba.

La victime d’une trentaine d’années a été surprise par la pluie diluvienne  qui s’est abattue, mercredi, à Kinshasa, pendant qu’elle allaitait tranquillement ses jumeaux. Elle sera donc emportée par les eaux après avoir sauvé sa famille et sa belle-mère. Abordé par l’ACP, le gouverneur de la ville Gentiny Ngobila a fait savoir que « 80% d’incidents déplorés sont des conséquences des constructions anarchiques », avant de demander ainsi aux habitants de ce coin de la capitale de déménager dans l’immédiat pour éviter qu’un autre  drame n’advienne.

Pour lui, outre la croissance démographique entrainant le développement anarchique des quartiers, la ville fait également face à une gestion chaotique et non planifiée des déchets solides en provenance des ménages et des marchés.

Le  quartier  résidentiel « Foire » construit sur les caniveaux

Par ailleurs, selon les experts de l’OVD trouvés sur place, la plupart de maisons du quartier « Foire » sont construites sur des ouvrages d’assainissement, entrainant comme conséquence, la réduction du passage des eaux lesquelles grignotent petit à petit les fondements de ces habitations jusqu’à causer leur effondrement.

Après  cette première étape, le gouverneur Ngobila s’est aussi rendu au camp  Kabila où une cité a vu le jour, constituée des maisons construites  à base des matériaux de récupération notamment des tôles. Tout en déplorant ces conditions de vie qui exposent les occupants aux intempéries et diverses catastrophes, a promis  de prendre des mesures pour y remettre de l’ordre.

Jean Nsaka décourage la construction à des endroits inhabitables

Auparavant, le  bourgmestre de la  commune de Lemba,  Jean  Nsaka,  avait effectué une visite de réconfort auprès des familles des sinistrés de cette pluie diluvienne, aux quartiers Camp Kabila, Foire, Libudi, Livulu, etc., au cours de laquelle il a sensibilisé les habitants à éviter de construire des maisons à des endroits non propice.

L’autorité municipale a déploré ce cas drame consécutif à la pluie diluvienne qui oblige plusieurs familles à vivre dans des conditions  insupportables  et qui continue d’endeuiller les familles au regard du bilan dans la commune de Lemba, à savoir : 3 morts, l’écroulement d’un mur, des toitures emportées, l’éboulement d’un terrain, ainsi que des inondations survenues  au camp Kabila.

L’on a noté dans la suite du gouverneur Gentiny Ngobila, la présence du ministre  provincial   des Affaires  coutumières, Sam Leka Sampie  et  du commissaire  provincial de la police  ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo. ACP/FNG/Kayu/NiG/JFM