Evacuation meurtrière de 180 personnes après l’attaque jihadiste au Mozambique

0
167

Kinshasa, 28 mars 2021 (ACP).- Près de 180 personnes, piégées dans un hôtel depuis trois jours à Palma au Mozambique après une attaque jihadiste, ont été évacuées samedi mais certaines auraient ensuite été tuées dans une embuscade, ont rapporté des médias étrangers. Selon plusieurs sources sécuritaires, les assaillants auraient entièrement pris le contrôle de la ville.

C’est une évacuation confuse qui se serait déroulée au Mozambique après l’attaque jihadiste lancée mercredi à Palma, ont ajouté ces mêmes sources.

Les 180 personnes, dont des étrangers, piégées dans un hôtel, ont été évacuées, mais certaines ont ensuite été tuées dans une embuscade tendue par les assaillants, ont précisé samedi  une source de sécurité. Peu de détails filtrent sur les conditions de cette évacuation pour le moment.

La communication via téléphone portable, dans cette zone du nord-est du pays limitrophe de la Tanzanie, à proximité de la zone abritant un méga-projet gazier auquel participe le groupe français Total, est particulièrement aléatoire depuis le début de l’attaque. D’après des sources sécuritaires, la ville de Palma serait désormais aux mains des terroristes. « Les forces gouvernementales se sont retirées de Palma, donc la ville est de fait saisie » par les groupes armés jihadistes, a affirmé  l’une de ces sources. « Palma est tenue par les assaillants », a ajouté une autre source qui a requis l’anonymat, affirmant que des combats se poursuivaient dans la zone.

Des jihadistes ont lancé leur attaque mercredi après-midi, obligeant des habitants terrifiés à chercher abri dans la forêt environnante et des travailleurs à se réfugier dans l’hôtel Amarula, situé dans le nord de la ville. Le conflit a fait au moins 2 600 morts, dont plus de la moitié de civils, selon l’ONG Acled, et forcé plus de 670000 personnes à quitter leur foyer, selon l’ONU. ACP/CL/May