Inondation à Beni des boissons fortement alcoolisées et prohibées : le Conseil urbain de la jeunesse incrimine l’OCC

0
276

Beni, 28 mars 2021 (ACP).- Le Conseil urbain de la jeunesse (CUJ/Beni) demande des explications claires et nettes à l’OCC pour l’importation et la vente des boissons fortement alcoolisées et prohibées à Beni.

Son président Djimy Kamate Kighoma a,  dans une déclaration rendu public, ce week-end à Beni, demandé à l’antenne de l’OCC de Beni, de fournir à la population des explications claires de vente sur le marché de Beni des boissons importées fortement alcoolisées, prohibées et aussi sur la livraison des licences d’exploitation livré à certaines usines locales dans la fabrication de ces produits dans une zone agitée.

Nonobstant le pourcentage élevé   de 40 à 43% d’alcool et l’inondation de ces produit sur le marché à Beni, Djimy Kamate accuse sa consommation abusive qui rende les jeunes de la région plus virulents, délinquants, irresponsables et réduit l’espérance de vie de ses derniers vu des actions irréfléchies posés par eux à Beni à cette période cruciale des massacres infinis dans la zone de Beni.

Dans leur déclaration, le CUJ de Beni demande à l’OCC de dégager des explications claires et nettes à la population de Beni sur la livraison des licences de viabilité aux entreprises qui œuvrent dans ce domaine à Beni, d’éclaircir les bases de données de viabilité des expertises des différents prélèvements et analyses sur toutes les qualités et quantités des boissons importéés des pays voisins. Le CUJ entend procéder aux actions d’envergure si la cible ne satisfait pas à leurs désidératas.

Le CUJ a recommandé à l’OCC, de procéder à la saisie et la destruction de tous les produits fortement alcoolisées et supposées impropres à la consommation se trouvant sur le marché à Beni.

Au gouvernement provincial, de décourager définitivement la production et l’importation des boissons fortement alcoolisées et prohibées en instruisant rigoureusement aux services commis à la frontière et douane de Kasindi de brouiller toutes les pistes poreuses qui facilitent la frauder massive de ces produit,

A la jeunesse de Beni de s’abstenir de la consommation des boissons fortement alcoolisées et prohibées qui son à la base de la délinquance juvénile et susceptible de détériorer des tissus sanitaires en réduisant l’espérance de vie des jeunes de Beni.

Le président de la société civile urbaine de Beni, Kizito Bin Hangi, mène des campagnes de sensibilisation médiatiques sur l’interdiction formelle des jeunes de son entité à la consommation des boissons fortement alcoolisées et prohibées qui pour lui serait à l’origine des plusieurs drames des troubles publics au quotidien à Beni. ACP/CL/May