Ituri : vers la réinstallation du sous CIAT de la PNC dans le groupement Mwanga en territoire d’Irumu

0
338

Bunia, 28 mars 2021(ACP).- Le commandant Urbain de la police nationale congolaise (PNC)/Bunia, le commissaire supérieur adjoint Gérard Abeli Mwangu a, sur instruction du commissaire provincial, le général Patrick Sabiti Abdallah, effectué samedi une mission dans le groupement Mwanga chefferie de Baboa Bokoe en territoire d’Irumu dans l’optique de la réinstallation d’un Sous CIAT de la police dans cette entité située à près de 15 km au nord de Bunia.

Se confiant à l’ACP, il a précisé que cette réinstallation d’un sous CIAT qui s’inscrit dans le cadre du rétablissement de l’autorité de l’État après que les FARDC ont réussi à déloger les miliciens de FPIC dans cette zone, vise à renforcer la sécurisation  de personnes et de leurs biens par les éléments de la police conformément à sa mission régalienne.

Le commissaire supérieur adjoint, Gérard Abeli Mwangu, a signifié que ce sous CIAT qui dépend du commissariat Urbain de Bunia, aura comme mission principale de secourir la population sinistrée, la protégée, lui redonner de l’espoir et aussi encourager les populations déplacées afin de revenir dans leur milice de vie normal.

Et d’ajouter : « les locaux de l’ancien Nganda Kanyasi non loin du Nganda Champignon vont servir momentanément aux locaux où seront abrités les éléments et les services du sous commissariat de Mwanga« .

Le commissaire supérieur adjoint, Gérard Abeli Mwangu, a rassuré qu’après le travail du cerclage, le sous CIAT sera installé à Mwanga par ricochet toute la population de cette contrée et environs auront la possibilité de venir échanger et collaborer avec leur police en vue de se sécuriser afin qu’elle parvienne à dénicher tous les hors-la-loi qui continuent à endeuiller le territoire d’Irumu en particulier et la province de l’Ituri en général.

L’unité d’élite de la PNC qui sera placée dans le groupement sous examen, a-t-il indiqué, en plus des activités de routine, effectuera de tournées pendant les journées et de patrouilles la nuit ensemble avec les unités de l’armée implantées au niveau local.

« Nous demandons à la population de Mwanga et des environs de collaborer avec la police, d’aider la police à bien  s’implanter, à bien travailler ensemble avec la population. Nous allons donner de l’espoir à notre population qui est déjà meurtrie et appauvrie par les affres qui ont été provoqués par les miliciens de FPIC et CODECO« , a-t-il conclu. ACP/CL/May