Plus de 8 millions USD de contribution du Japon pour lutter contre la malnutrition en RDC

0
209

Kinshasa, 28 mars 2021(ACP).- Le Japon a contribué à hauteur de 8,3 millions de dollars américain à la lutte contre la malnutrition en RDC, indique un communiqué de l’ambassade du Japon parvenu vendredi à l’ACP.

Ce montant, remis au Programme alimentaire mondial (PAM), permet d’aider plus de 100.000 personnes vulnérables confrontées à la faim et à la malnutrition. Selon la source, cette première partie de la contribution concerne les repas scolaires dans 7 provinces du pays les plus touchées par la malnutrition.

«Une contribution de 5,3 millions de dollars permettra au PAM de fournir des repas scolaires nutritifs et une aide alimentaire d’urgence immédiate à plus de 70 000 personnes vulnérables, dans les sept provinces de la RDC les plus touchées par l’insécurité alimentaire et/ou les conflits (l’Ituri, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Tanganyika, le Kasaï, le Kasaï Oriental et le Kasaï Central). La priorité sera accordée aux populations vulnérables, notamment les personnes déplacées, les réfugiés, les rapatriés et les ménages dirigés par des femmes », rapporte le communiqué du Japon.

Une deuxième contribution de 3 millions de dollars permettra au PAM de procéder à des distributions alimentaires en faveur de 27 000 personnes vulnérables supplémentaires et de fournir à plus de 12 000 enfants et femmes enceintes et allaitantes des aliments nutritifs spécialisés pour aider à prévenir la malnutrition.

«Dans le cadre de la coopération japonaise, un accent particulier est mis sur le principe de la sécurité humaine, qui vise à promouvoir l’accès à une vie meilleure pour tous. Ainsi, à travers ces deux contributions, le Japon entend soutenir la sécurité alimentaire des personnes vulnérables et améliorer la situation nutritionnelle des enfants et femmes enceintes, qui sont des ressources humaines importantes pour le développement d’un pays», a déclaré Minami Hiro, ambassadeur du Japon en RDC.

La RDC est confrontée à l’une des plus grandes crises alimentaires au monde. Plus de 20 millions de personnes dans ce pays souffrent de faim aiguë, un enfant de moins de cinq ans sur deux souffre de malnutrition chronique et 5,7 millions de personnes sont en phase d’urgence.

Le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies  (OCHA) note une détérioration de la situation humanitaire en début de cette année 2021 comparativement à l’année dernière. Le nombre de  personnes en besoin humanitaire est passé de 15,6 millions à 19,6 millions en 2021, rappelle-t-on. ACP/CL/May