Hausse de prix  d’une botte des fougères sur les marchés de Kinshasa

0
197

Kinshasa, 29 mars 2021 (ACP).- Une botte de fougères, connu  communément sous le nom de «Misili » en Lingala, en provenance du site rizicole de Masina, dans la commune qui porte le même nom, à Kinshasa, a observé une hausse de prix sur les différents lieux négoces de la ville de Kinshasa en se négociant actuellement à 2000 (deux mille) FC contre 1000 (mille) FC, au cours de la période allant du 27 février à 27 mars 2021. Selon une enquête minute menées dans les différents marchés de la capitale, les autres légumes comme les Lumba-Lumba  appelé « Basilic », le Gombo en provenance du site agricole de Kimwenza, dans la commune de Mont–Ngafula, une botte des feuilles des patates douces connues sous le nom des  « Matembele », une botte d’épinards en provenance du Centre pour la commercialisation des produits fruitiers (CECOMAF), dans la commune de N’djili, une botte des feuilles de manioc en provenance  de site de Kinkole.

Ces légumes ont enregistrées une hausse des prix sur les marchés et se vendent respectivement à 1000 (mille)  FC contre  500 (cinq cents) FC, 1000 (mille) FC contre 500 FC, 3000(trois mille) FC contre 2000 (deux mille)  FC, 2000 (deux mille) contre 1000 (mille) FC, 2000 (deux mille) à 1.000 (mille)FC. Des légumes telle que le choux en provenance de la ville de Mbanza-Ngungu, dans la province du Kongo Central, les oseilles en provenance du site agricole de Saio, dans la commune de Kasa-Vubu ont connu,  une baisse de prix sur les marchés. Elles se vendent respectivement à 500 (cinq cents) contre 1000 (mille) FC, 1000 (mille) contre 2000 (deux mille) FC.

Cependant, le « Fumbua » connu du nom scientifique « Nieutum africanum » en provenance de la province du Kongo Central, les feuilles de courge connu sous le nom scientifique « Cucubitumusheta » communément appelées « Mukengedji » en Tshiluba, les kikalakasa en provenance de la commune de la N’sele, les feuilles d’haricots appelés « Sampu » en Tshiluba en provenance du site de Kimwenza ainsi que les feuilles de Gombo observent une stabilité des prix sur le marché, en se négociant respectivement à 500 (cinq cents) FC ,1000 (mille) FC, 500 (cinq cents) FC, 1000 (mille) FC pour les deux derniers produits.

Selon certains commerçants de ces produits trouvés sur les différents lieux de négoce, cette hausse des prix est due aux dégâts causés par les pluies diluviennes qui se sont abattues ces derniers jours à travers la ville de Kinshasa et dans ses environs, notamment dans les  sites agricoles disséminés à travers les provinces voisines de la ville de Kinshasa.  Ces vendeurs ajoutent aussi que ces pluies ont créé des érosions lesquelles empêchent l’acheminement  de ces produits vers Kinshasa qui demeure le centre de consommation par excellence à cause de l’importance de sa population. ACP/Kayu/NiG/MNI