Lancement de la deuxième édition de la Foire des femmes des médias à Kinshasa

0
406

Kinshasa, 29 mars 2021(Acp).-  La déléguée générale de la francophonie, Nerfititi Tshibanda a lancé lundi au Centre culturel Boboto dans la commune de la Gombe, la 2ème édition de la Foire des femmes des médias.

Mme Tshibanda a, dans son allocution, appelé les femmes des médias à rester résilientes et déterminées à occuper l’espace qui est le leur tant dans la presse écrite que dans l’audiovisuel, avant de les  féliciter pour le rôle  qu’elles ont joué durant la crise sanitaire liée à

la Covid-19, non seulement dans la sensibilisation de la population aux gestes barrières mais aussi dans l’encouragement de leurs paires à exceller dans le métier en vue de garantir le leadership féminin.

Elle a, par ailleurs, exhorté les femmes des médias à s’appesantir dans leur campagne de sensibilisation, sur l’usage et l’apprentissage du numérique et du digital pour permettre une meilleure diffusion de l’information.

Prenant la parole au nom du représentant d’Internews, une ONG internationale, Noémie Kilembe a noté que l’appui de sa structure ne s’arrête pas seulement à l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) et à l’Association congolaise des femmes de la presse écrite (ACOFEPE) à travers le Programme « MSDA », ni à cette foire des femmes des médias, mais elle s’accomplit aussi par le plaidoyer de la réforme du cadre légal des médias pour une meilleure jouissance de la liberté de la presse en RDC.

Ceci, a-t-elle poursuivi, lève les barrières à une représentation des femmes tant dans les médias que dans les instances décisionnelles de la RDC.

Intervenant en vidéo conférence, l’ambassadeur des USA, Mike Hammer et celui de la Suède, Roger Denzer ont salué l’engagement des femmes des médias congolais malgré les multiples difficultés rencontrées sur terrain avant de les encourager à améliorer la qualité de leurs produits afin d’aboutir à l’égalité du concept « genre » dans le contenu médiatique.

L’UCOFEM et l’ACOFEPE déterminées à promouvoir la femme de médias

La présidente de l’UCOFEM, Rose Masala a indiqué la foire des femmes des médias se veut un cadre de réflexion des journalistes professionnels et de la jeunesse montante dans le métier du journalisme.

Elle a rappelé que sa structure a toujours travaillé et continuera de le faire pour la promotion de la femme des médias à travers différents programmes concernant notamment le renforcement de ses capacités sur toute l’étendue de la RDC, soulignant qu’en cette période marquée par la COVID-19, le numérique est devenu un élément moteur pour le travail. de la femme en cette période de covid-19 d’où la formulation du.

Pour la présidente de l’ACOFEPE, Grâce Kangundu Ngyke, cette édition de la Foire des femmes des médias réunira non seulement les professionnels de la presse, mais également des organisations de défenses et des promotions de la liberté de la presse et des droits des femmes dans le secteur des médias, en vue d’améliorer la qualité et la diversité des contenus médiatiques ainsi que d’encourager l’inclusion sociale et l’égalité des chances des femmes des médias dans la profession. ACP/Kayu/NiG/MNI