Les populations des hauts et moyens plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga invitées à prendre des engagements fermes

0
331

Kinshasa, 29 mars 21 (ACP).-  Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur,  sécurité et affaires coutumières,  Gilbert Kankonde a invité lundi les participants au Dialogue intercommunautaire pour la paix et la sécurité dans les hauts et moyens plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga (Itombwe), à prendre des engagements fermes pour le rétablissement de la paix, au cours de la cérémonie d’ouverture desdits travaux à l’hôtel Béatrice,  à Kinshasa.

«  Nous attendons de vous (les participants) des engagements fermes,  un changement des mentalités orientées vers la culture de la paix et de la cohabitation pacifique, des recommandations réalistes sur les actions pertinentes à mener », a dit le vice-Premier ministre.

Tout en soulignant la vision claire du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur le rétablissement de la paix sur tout le territoire national, de manière générale,  et dans  l’Est du pays en particulier où l’on enregistre des violences intercommunautaires qui font l’objet des présentes assises, le vice-Premier ministre Kankonde  a déploré les atrocités,   tueries,  massacres et  déplacements que vivent, depuis plusieurs mois, les populations  des hauts et moyens plateaux des territoires précités. «  L’heure n’est plus aux affrontements ni aux querelles », a-t-il lancé,  estimant que la voie de la violence a accentué la crise au lieu de la résoudre.Pour lui, les trois jours des travaux constituent une fenêtre d’opportunités pour engager des discussions constructives et franches mettant à profit un potentiel orienté dans l’innovation pour trouver des solutions consensuelles et susceptibles de ramener la paix dans la zone et mettre un terme aux conflits.

Il a, à cette occasion,  invité  les participants à entreprendre un travail de désarmement.

Modeste Bahati plaide pour une rencontre des vérités

Le président du Sénat,  Modeste Bahati a,  pour sa part, plaidé pour une rencontre des vérités,  estimant que sans la paix, il n’y a pas de développement. «  Je vous (les participants) exhorte à plus de sincérité, de convivialité, pas d’hypocrisie », a souligné Bahati, avant d’appeler chacun à mettre en pratique les résolutions qui seront prises au cours de ces assises.

Le président du Sénat a également dénoncé les calculs de chaque communauté  pour protéger les siens, avant de rappeler que plusieurs dialogues organisés ont échoué. De son côté,  le responsable d’Interpeace en RDC,  Pacifique Borauzima a laissé entendre que ces travaux s’inscrivent dans le cadre des efforts du dialogue pour arriver à un compromis.

Il a salué les compétences avérées du chef de la maison civile du Chef de l’État,  Dr Bruno Miteyo, non originaire de la région, qui est le médiateur, avant de remercier le Président de la République pour avoir accepté de patronner les activités. Financées par le Royaume-Uni,  ces assises qui s’inscrivent dans le cadre du projet « Feuille de route pour la Paix dans les Hauts et Moyens plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga (Itombwe),  termineront mercredi avec la signature d’un acte d’engagement. ACP/Kayu/NiG/MNI