Plaidoyer pour la représentation des personnes non voyantes dans toutes les instances de prise des décisions

0
233

Kinshasa, 29 mars 2021(ACP).- La représentativité des personnes non voyantes en  particulier et des invalides en général  a été recommandée samedi, au terme de l’atelier de l’autonomisation et de  la réinsertion professionnelle organisé en la salle polyvalente du Centre des personnes handicapées physiques sur le thème du  ’’leadership  d’excellence de la femme aveugle’’, dans la commune de Gombe.

 L’existence d’un ministère des Affaires sociales délégué  aux questions des personnes handicapées donne à penser à la considération des  invalides comme un cercle  restreint  des personnages misérables et touristiques à assister à l’instar d’un home des vieillards, a déploré Christèle KoloKolo, leur porte-parole.

Les travaux de cet atelier ont porté sur l’encouragement des personnes aveugles à casser le complexe d’infériorité par rapport  aux autres êtres humains et d’exploser à cette ère  de manifestation du leadership féminin d’excellence.  Ceci, en exhibant les diverses potentialités enfouies en elle, a fait savoir,   Mme Kolokolo,  avant de les inviter à manifester leurs talents  à travers des expositions régulières d’œuvres produites  dans tous les secteurs de la vie

De par leurs capacités  et potentialités naturelles, ceux-ci opèrent dans divers domaines socio professionnels. D’où, l’obligation de les responsabiliser dans tous les ministères pour faire entendre leurs voix et difficultés, a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, les personnes non voyantes ont présenté, à cette occasion, l’articulation de  leur cahier des charges pour recueillir les amendements de l’assistance  avant son  introduction dans les tout prochains jours au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans la mesure où celui-ci travaille dans l’intérêt prioritaire du peuple.ACP/Kayu/NiG/MNI