Pour un fonds d’urgence en faveur des femmes exerçant  du petit commerce transfrontalier

0
254

Bukavu, 29 mars 2021 (ACP).- Le club des femmes mentors du Sud-Kivu a sollicité  dernièrement, lors d’une activité de plaidoyer organisée par l’USAID, un fonds d’urgence en faveur des femmes du secteur du petit commerce frontalier et transfrontalier qui sont actuellement fauchées financièrement à cause de la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences.

L’une des femmes mentors présente lors de ces assises, Nabintu Balagizi, a dit à la presse que leur plaidoyer en faveur de ces femmes a été motivé par l’état actuel dans lequel ces femme se retrouvent, leurs activités étant paralysées à la suite de la fermeture des frontières et n’ayant pas d’accès aux crédits.

Et d’ajouter que ces femmes ont déjà épuisé tout leur avoir à cause de la persistance de la crise liée à la COVID-19, d’où leur appel aux autorités compétentes de leur venir en aide en leur octroyant de petits crédits afin de relancer leurs activités économiques.

Ces assises, organisées dans le cadre de la Journée Internationale de la femme célébrée cette année sous le thème national «  leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’heure de la COVID-19 », a connu la participation du gouvernement provincial, du club de femmes mentors du Sud-Kivu ainsi  de leur partenaire, l’association « Amani kwa wote », renseigne-t-on. ACP/Kayu/NiG/MNI