Christian Nsengi Biembe se dit frustré par l’élimination des Léopards de la  CAN 2021 football

0
290

Kinshasa, 30 mars 2021 (ACP).- Le sélectionneur national des Léopards de la RDC, Christian Nsengi Biembe Sese Seko, s’est dit frustré par l’élimination des Léopards seniors de la phase finale de la 33ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, a-t-il déclaré lundi en conférence de presse d’après match au terme de la seule victoire des fauves congolais à domicile aux éliminatoires.

« Jouer une CAN était important pour moi autant l’est une participation aux Jeux Olympiques d’autant plus qu’on est compétiteur. L’effectif est bon. J’ai aligné des joueurs qui l’on mérité sans qu’il y ait eu une quelconque plainte. Je les aime tous sans discrimination, les binationaux et les locaux dont les plus méritants ont de la place. A ma connaissance et en ma qualité d’entraîneur professionnel, qui vit de son métier, je n’ai pas de clan pour qui que ce soit. Je ne fais pas de politique. La porte de l’équipe nationale s’ouvre à tous les joueurs de tous les horizons du pays, d’où qu’ils viennent et que je considère comme mes enfants. Autant tout le monde est en colère et déçu pour l’objectif non atteint, autant, je le suis aussi », a tenu à dire Christian Nsengi Biembe.

Il a ajouté : « J’ai le diplôme d’entraîneur professionnel le plus élevé du pays et voilà qu’on tire à boulet rouge sur moi. Je suis resté dans ma bulle pendant 19 mois. A présent, je le dis à haute voix après avoir beaucoup entendu. Je voulais la qualification des Léopards seniors de la même manière que celle de la catégorie des U-23. Nous avons bien joué contre le Maroc. Et voilà que nous perdons sur tapis vert sur le dossier d’Arsène Zola. Pareil pour le championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) où tout a bien baigné dans l’huile. La suite, chacun le sait ».

Non convaincu de tous les griefs retenus contre lui, le successeur de Jean Florent Ibenge a enchainé : « On a joué simple et de très belle manière. C’est cela que nous voulions pour offrir au public congolais une victoire d’honneur. Pour l’avenir des Léopards, il faudrait un temps de réflexion pour voir ce que l’on devrait faire. Pour les blessés, je dirai qu’Ernest Luzolo a eu une luxation avec étirement des ligaments au niveau  de l’épaule. C’est très douloureux. Il lui faudra du repos. Arsène Zola a eu une petite entorse du genou et on verra la suite de son état après les examens médicaux. Tom Saintfiet, coach de la Gambie : « Bien que battus, nous inscrivons ce match dans le cadre de notre préparation pour la prochaine phase finale de cette compétition continentale. Nous avons été bons durant toute la première période et nous nous sommes créés de belles occasions. Il y a eu ce penalty que je devrai revoir sur les images autant que le but qui a été annulé. Le plus important est qu’on s’est qualifié en tête du groupe D. Au départ, après le tirage au sort, nous n’étions pas et ce groupe nous a paru difficile avec la RDC cotée 60ème au classement de la Fédération internationale de football association (FIFA), le Gabon (83ème), l’Angola (120ème) et la Gambie (157ème). Nous nous sommes considérés comme les plus petits de tous les concurrents. Pour preuve, nous avons eu des problèmes avec le Djibouti en pré-qualification. Mais, à notre première sortie du groupe, contre l’Angola, nous l’avons emporté 3-1 à Luanda. C’est la toute première victoire de l’histoire des Scorpions à l’extérieur dans cette compétition. Elle nous a donné confiance et nous avons pris conscience que tout était possible. Cela s’est conforté par le nul de 2-2 à domicile face à la RDC, avant notre succès à Banjul face au Gabon d’autant plus qu’entre 2013 et 2018, à mon arrivée ce pays n’avait enregistré qu’une victoire.

Sur le plan de la valeur, les Léopards, les Panthères du Gabon et les Palancas Negras doivent figurer parmi  les invités du Cameroun, mais le destin a été ce qu’il est pour chacun. Sur ces entrefaites, nous avons déclaré que nous allions nous qualifier en dépit du respect que nous avions vis-à-vis de tous nos adversaires. C’est alors qu’on nous a taxés de fou, alors que nous avions foi aux qualités intrinsèques de nos jeunes joueurs, réputés d’un mental fort. Maintenant que la qualification est acquise, nous sommes très contents et fiers de nos joueurs. Nous osons croire que notre admission à la campagne camerounaise en janvier 2021 est le début d’un nouveau tournant pour la Gambie et pas nous contenter à une seule participation. Malgré la défaite contre la RDC, nous gagnons en expérience et espérons mieux faire au Cameroun ».   ACP/ Fng/Cfm/GGK/Thd