Constant Omari ne sera pas candidat à sa propre succession

0
210

Kinshasa, 30 mars 2021 (ACP).- Constant Omari Selemani, président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), ne sera pas candidat à sa propre succession à l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire de l’instance nationale du football congolais, a-t-il déclaré lundi à Canal+sport.

« Je dois être très clair, je ne serai pas candidat. Je pense que j’ai fourni beaucoup d’efforts au niveau de la FIFA, la CAF même à la FECOFA. Il faut laisser aux autres, qui ont des ambitions, de pouvoir continuer, là où nous nous sommes arrêtés », a-t-il indiqué.

Cela fait18 ans que Constant Omari Selemani dirige l’instance nationale de football, certains l’appellent ‘‘l’homme moderne’’. Il a succédé à ce poste, M. Baudouin Patient Kurara Mpova, décédé le 25 décembre 2003. Le Congolais a tellement excellé dans gestion tant dans le bien que dans le mal jusqu’à diriger même la Confédération africaine de football (CAF) et occuper des hautes fonctions à la Fédération internationale de football association (FIFA).

Pour ce qui est de l’élimination de l’équipe nationale en Coupe d’Afrique des nations (CAN), le président Omari s’est montré très direct dans ses analyses à ce propos. Il s’est attaqué aux joueurs et aux membres du staff technique : « Analysez les buts qu’on a encaissés, des buts qui n’ont rien à avoir avec l’organisation. Les joueurs quand ils viennent à Kinshasa, ils sont tous dans le busness, ils sont logés à l’hôtel cinq étoiles. Ils ont des primes. Les primes qu’on leur donne, je doute fort que 80% des joueurs des équipes nationales en Afrique touchent ces primes, je doute fort.  J’ai toujours dit à nos joueurs de commencer d’abord à faire l’introspection, de se poser la question de savoir quel est notre rôle. S’ils me démontrent qu’ils ont fourni beaucoup d’efforts sur terrain et que c’est visible, qui va leur jeter la pierre, personne… », a-t-il tenu à souligner. « L’équipe nationale n’était nulle dans tous les compartiments, ce qui pose un problème réel. Prenez le match aller et le match retour contre le Gabon, quelle est la progression, qui a été faite ? », s’est-il interrogé, avant de trancher en affirmant le coach N’Sengi Biembe et son staff ont lamentablement échoué à leur mission. La FECOFA tirera les conséquences. ACP/ Fng/Cfm/GGK/Thd