Ituri : l’insécurité à la base de la contre performance de la riposte contre la tuberculose

0
296

Bunia, 30 mars 2021 (ACP).- L’insécurité provoquée par les forces négatives a contribué à la contre performance des activités de riposte contre la tuberculose particulièrement dans le territoire de Djugu, a révélé lundi à l’ACP le coordonnateur provincial du Programme national de lutte contre la Lèpre et la Tuberculose (PNLT) Dr Justin Munkokole lors d’une entrevue dans son bureau de travail.

Il a expliqué que suite à cette situation non seulement beaucoup de structures médicales étaient en arrêt de fonctionnement mais également pillées ou incendiées par les groupes armés, avant de souligner que  plusieurs matériels médicaux ont été également emportés notamment les microscopes.

 Faute d’un microscope pour établir le diagnostic de la tuberculose     , les malades sont obligés de faire de long trajet pour se faire dépister. En outre,  avant  les  prestataires de santé formés ont déserté leur zone d’origine en raison de l’insécurité.

« L’autre conséquence de la guerre, les perdus de vue. Nous avons enregistré un nombre très élevé de perdus de vue et même les non évalués à cause de l’insécurité parce que beaucoup de malades ont interrompu les médicaments. La guerre a eu encore d’autres conséquences sur l’encadrement de prestataires. Notre rôle c’est d’apporter un appui technique et logistique aux prestataires sur le terrain. Pourtant avec l’insécurité, notre mobilité a été largement réduite. Donc, nous n’avons pas pu encadrer les prestataires comme il se doit sur le terrain« , a-t-il déploré.

Par ailleurs Dr Justin Munkokole s’est félicité du partenariat avec Action Damien parce que a-t-il fait savoir les conséquences de cette guerre ont été limitées grâce à un plan de contingence qui a permis à la coordination de PNLT/Ituri de récupérer plus de 75% de perdus de vue dans quatorze (14) zones de santé.

Profitant de l’opportunité il a encouragé les autorités compétentes dans leurs efforts de rétablissement de la paix qui est le préalable d’une lutte efficace contre la tuberculose dans la province de l’Ituri. ACP/FNG/Cfm/GGK/Thd