Organisation d’une tribune d’expression populaire sur les droits des femmes villageoises du groupement Nkolo

0
568

Mbanza-Ngungu, 30 mars 2021 (ACP).- La coopérative agricole « Luzolo-lua-Toma » a organisé dimanche une tribune d’expression populaire qui a regroupé 60 femmes paysannes venues des villages Luzolo, Ntemo, Kikoka et Lukangu du groupement Nkolo, à l’occasion de la clôture du mois de la femme.

Le point focal de l’Asbl Hanns Seidel, Victor Nzuzi Mbembe a indiqué que l’objectif de cette rencontre était de mobiliser les femmes, les hommes progressistes et les pouvoirs publics en vue de changer positivement les conditions des femmes de ce coin du territoire de Mbanza-Ngungu et de promouvoir la femme rurale souvent oubliée par le pouvoir public.

Les différents discours sur les droits des femmes sont l’apanage des femmes des villes, a-t-il noté, soulignant que 60 % de la population féminine vivent dans les villages.

Le point focal de l’Asbl Hanns Seidel a fait savoir que l’enclavement des villages par manque des routes praticables condamne isto facto les femmes à porter des lourdes charges jusqu’au lieu où elles doivent écouler leurs marchandises malgré l’Office des voies de desserte agricole (OVDA).

Les femmes boivent encore de l’eau des rivières polluées alors qu’il existe un service national d’hydraulique rurale et elles utilisent encore les bois de chauffe qui est un calvaire pour les femmes du fait de la déforestation sauvage, a-t-il ajouté.

Par manque de l’électricité, certaines femmes utilisent parfois du plastique notamment les babouches pour préparer avec le risque de se faire intoxiquer avec du plomb et du carbone qui sont dégagés.

Elles ont adressé, cette occasion, un mémorandum aux autorités provinciales pour que les femmes villageoises jouissent aussi de leurs droits.

Le chef de groupement de Nkolo, le chef de quartier et le délégué de la police ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd