Organisation d’une tribune d’expression populaire sur les droits des femmes villageoises du groupement Nkolo

0
160

Mbanza-Ngungu, 30 mars 2021 (ACP).- La coopérative agricole « Luzolo-lua-Toma » a organisé dimanche une tribune d’expression populaire qui a regroupé 60 femmes paysannes venues des villages Luzolo, Ntemo, Kikoka et Lukangu du groupement Nkolo, à l’occasion de la clôture du mois de la femme.

Le point focal de l’Asbl Hanns Seidel, Victor Nzuzi Mbembe a indiqué que l’objectif de cette rencontre était de mobiliser les femmes, les hommes progressistes et les pouvoirs publics en vue de changer positivement les conditions des femmes de ce coin du territoire de Mbanza-Ngungu et de promouvoir la femme rurale souvent oubliée par le pouvoir public.

Les différents discours sur les droits des femmes sont l’apanage des femmes des villes, a-t-il noté, soulignant que 60 % de la population féminine vivent dans les villages.

 Le point focal de l’Asbl Hanns Seidel a fait savoir que l’enclavement des villages par manque des routes praticables condamne isto facto les femmes à porter des lourdes charges jusqu’au lieu où elles doivent écouler leurs marchandises malgré l’Office des voies de desserte agricole (OVDA).

Les femmes boivent encore de l’eau des rivières polluées alors qu’il existe un service national d’hydraulique rurale et elles utilisent encore les bois de chauffe qui est un calvaire pour les femmes du fait de la déforestation sauvage, a-t-il ajouté.

Par manque de l’électricité, certaines femmes utilisent parfois du plastique notamment les babouches pour préparer avec le risque de se faire intoxiquer avec du plomb et du carbone qui sont dégagés.

Elles ont adressé, cette occasion, un mémorandum aux autorités provinciales pour que les femmes villageoises jouissent aussi de leurs droits.

 Le chef de groupement de Nkolo, le chef de quartier et le délégué de la police ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd

 

Les filles de Mbanza-Ngungu appelées à servir sous le drapeau pour la défense la nation

 

Mbanza-Ngungu, 30 mars 2021 (ACP).- La chargée de recrutement à l’Ecole de formation des troupes blindées (EFATBL) et dans la Cellule d’information, sélection et orientation (CISO) à Mbanza-Ngungu, le Lieutenant-Colonel Kalema a invité, mardi dans un entretien avec l’ACP, les filles congolaises, particulièrement celles de Mbanza-Ngungu ainsi que celles des entités environnantes à intégrer les Forces armées de la RDC (FARDC) et la Police nationale congolaise (PNC) en vue de servir sous le drapeau et défendre leur nation.

Mme Kalema, qui a lancé cet appel dans le cadre de la clôture du mois de la femme, a exhorté les parents à éviter les préjugés et les barrières qui les empêchent à laisser leurs filles  servir sous le drapeau, ajoutant que le service militaire est un métier comme tout autre.

Elle a exhorté celles qui servent déjà sous le drapeau dans les FARDC et dans la Police à s’instruire davantage, à faire des formations et à poursuivre leurs études notamment supérieures pour monter de grade et jouer le premier rôle dans leur milieu de travail. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd

 

Atelier d’apprentissage sur l’utilisation des outils de rapportage du projet riposte covid-19 à Matadi

 

Matadi, 30 mars 2021 (ACP).-  Vingt-cinq acteurs  de lutte contre la covid-19 suivent, depuis ce mardi  dans la salle paroissiale Sacré-Cœur/Kinkanda  à Matadi, un atelier d’apprentissage et remise à niveau sur l’utilisation des outils  de rapportage du projet  riposte covid-19.

Financé par la Banque Mondiale et organisé par l’Oxfam et le ministère de la Santé publique/Projet d’appui  aux ménagers et structures sanitaires (PDSS), cet atelier d’un jour a pour objectif de réunir  les parties prenantes du projet dans la province du Kongo Central (TASK Force/CREC) pour échanger, partager et documenter  les expériences, les leçons apprises et bonnes pratiques,  les histoires à succès, les enseignements et les connaissances pour l’amélioration  des interventions futures.

Les activités menées dans le cadre de ce projet  comprennent entre autres la promotion des bonnes pratiques d’hygiène, d’assainissement et l’engagement communautaire pour réduire les risques  de contamination  à la covid-19, la communication sensible au genre, le renforcement du système d’approvisionnement en eau portable et l’assainissement au sein des structures sanitaires et dans la communauté ciblée en renforçant le contrôle et la prévention des infections. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd