Ouverture à Matadi de la revue annuelle 2020 des activités de lutte contre le Vih/sida

0
149

Matadi, 30 mars 2021 (ACP).- Le Programme national de lutte contre le sida organise, depuis ce lundi à l’hôtel Ledya à Matadi, la revue annuelle des activités de lutte contre le vih/ sida sous le thème « objectif 3*90 à 3*95 bilan et perspective à l’horizon 2030 ».

Ces assises de cinq jours (du 30 mars au 2 avril) auront à contribuer à l’amélioration des performances du programme en vue d’atteindre le contrôle et l’élimination de l’épidémie du Sida d’ici 2020, évaluer les performances enregistrées au cours de l’année 2020 et évaluer les interventions de la coïnfection Vih/TB.

Les représentants du  ministère de la santé ainsi que des structures liés à ce ministère, du PNMLS, des partenaires techniques et financiers, notamment l’OMS, ONUSIDA, CDC, USAID, CHEMONICS, Cordaid, Sanru, Unicef et Unfpa participent à ces assises dont l’ouverture a été présidée par le gouverneur de la province du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki.

Ce dernier a rendu hommage au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et remercié la coordination nationale de lutte contre le Vih en RDC à travers le PNMLS et PNLS pour les efforts fournis jusqu’à ce jour dans la prise en charge des personnes vivant avec le Vih, ainsi que la direction du PNMLS pour le choix porté sur la province pour abriter ces assises.

Atou Matubuana a indiqué que le gouvernement provincial du Kongo Central a toujours soutenu cette lutte et continuera à le faire tant que ce fléau n’aura pas trouvé de solution.

De son côté, le directeur national du PNLS, le Dr Aimé Mboyo a, à travers un dispositif, démontré à l’assistance les défis et les orientations stratégiques de la réponse Vih santé en RDC.

Cette revue va correspondre au démarrage effectif de NMF-3 (2021-2023) du Fonds mondial, à la planification du COP-21 due PEPFAR et à la mise en œuvre des initiatives appuyées par les agences du SNU ainsi que les autres partenaires.

L’ouverture des travaux a également été marquée par les interventions notamment du ministre provincial de la santé, de la directrice pays de l’Onusida et du représentant du secrétaire général à la santé. ACP/FNG/Cfm/GGK/Thd