Ituri : une note conceptuelle sur la création de zones de réserves aquacoles dans les zones de frayères du lac Albert soumise à la BAD

0
383

Bunia, 31 mars 2021(ACP).- Le ministre provincial en charge de l’agriculture, pêche et élevage Me Guershom Dramani Pilo a annoncé mercredi que son ministère a soumis une proposition de note conceptuelle sur la création des zones de réserves aquacoles dans les zones de frayères du lac Albert à LEAF II afin qu’elle soit budgétisée pour le futur projet LEAF III grâce à l’appui financier de la  Banque Africaine de développement (BAD), lors d’un point de presse animé dans son cabinet de travail.

Il a expliqué que ce projet s’inscrit dans le cadre d’une solution durable à l’exploitation non contrôlée de ces zones dont la richesse floristique et faunique lui confère le statut de zone de réserve susceptible d’être protégée contre toute menace anthropique.

Pour Me Guershom Dramani Pilo le but consiste à la protection de la biodiversité animale et végétale abritant la zone contre les menaces qui guettent la ressource halieutique du lac Albert principalement utilisée par la communauté riveraine.

S’agissant de la problématique de l’occupation de zones de frayères Me Guershom Dramani Pilo a signifié cette question tient à cœur l’exécutif provincial via son ministère mais a-t-il souligné l’opération de déguerpissement de pêcheurs qui occupent ces zones nécessite de moyens conséquents pour que la situation redevienne à la normale.

Les stratégies pour lutter contre l’utilisation de filets prohibés

En outre, au cours de cette face à face avec les professionnels de médias, il a indiqué que son ministère ministère a mis en place plusieurs stratégies pour enrayer de manière définitive l’épineuse question de l’utilisation de filets prohibés sur le lac Albert.

Me Guershom Dramani Pilo a cité notamment le renforcement de contrôle surtout d’entrée des intrants de pêche pour permettre aux services spécialisés d’arrêter les intrants de pêche prohibés dans les barrières, le contrôle dans les différents magasins et boutiques pour vérifier la qualité des intrants en vente, la mise en place de magasins de pêche qui vont servir à contrôler les opérations de pêche.

Pour la réussite de toutes ces stratégies, il a sollicité l’implication de tous les chefs de secteurs et chefferies où passent les eaux du lac Albert pour une prise de conscience collective parce que a-t-il relevé la gestion du lac Albert est très complexe suite à la présence de réseaux mafieux qui en profitent de pêches illégales depuis plusieurs années au détriment de générations futures.

Me Guershom Dramani Pilo a signifié que pour augmenter la capacité opérationnelle de l’unité de surveillance du lac Albert le défi reste l’allocation de moyens conséquents pour notamment faciliter l’achat du carburant parce que a-t-il laissé entendre une patrouille sur les eaux du lac Albert de Kanseyi en territoire d’Irumu jusqu’à Mahagi port dans le territoire de Mahagi consomme 800 litres aller/retour à bord d’une vedette de pêche.

Il a martelé que le manque de moyens ne doit pas servir de prétextes pour certains agents étatiques qui travaillent dans la chaîne de la mise en application de la réglementation de pêche au lac Albert afin que ceux-ci se laissent corrompre pour fermer les yeux sur des pratiques néfastes avant d’ajouter qu’il s’agit d’une question de moralité.

 » _Nous sommes en train de voir dans quelle mesure, nous allons affecter les agents matriculés et payés au niveau du lac pour réduire ce genre de prétexte que certains agents se servent pour couvrir leur réseau mafieux_ « , a-t-il estimé.

Réapparition de plusieurs espèces de poissons

Par ailleurs Me Guershom Dramani Pilo a annoncé la réapparition de plusieurs espèces de poissons sur le lac Albert  qui est une de retombées des actions menées sur le terrain par son ministère grâce à la vision de l’exécutif provincial incarnée par le gouverneur Jean Bamanisa Saïdi.

Il a affirmé que pour le moment plus ou moins quatre (4) espèces de poissons dont notamment le Distichodontis (Mayoli) et les poissons de la famille Mormydae communément appelé poisson électrique, sardine de grande taille jadis espèces en voie de disparition dans la capture au lac Albert ainsi que la capture en qualité de certaines espèces avoisinant vingt(20) kg.

Enfin, Me Guershom Dramani Pilo a appelé a l’implication de tout le monde dans la réglementation de pêche qui a pour finalité l’augmentation de la production de poissons profitable aux pêcheurs et consommateurs de poissons mais également contribuer à renflouer les caisses des Entités territoriales décentralisés (ETD) et du trésor provincial en terme de recettes. ACP/Kayu/KJI