La sous-représentation des femmes aux postes de prise de décision reflète le manque d’intérêt des décideurs

0
146

Kinshasa, 31 mars 2021 (ACP).- Mme Brigitte Makaya, conseillère pédagogique au complexe scolaire « Ngaba » dans la commune de Ndjili, a indiqué au cours d’un entretien  mercredi avec l’ACP, que la sous-représentation des femmes aux postes de prise des décisions reflète le manque d’intérêt de la part des décideurs qui sont pour la plupart des hommes manifestant leur égoisme.

Selon Mme Makaya, cette situation que les femmes qualifient d’injuste et d’anormale  décourage de nombreuses femmes confrontées aux multiples  conséquences de la discrimination dans les milieux professionnels. Aussi, a-t-elle ajouté, cet état de chose ne peut pas contribuer  à l’émergence de la femme et à son leadership dans la société. «Cette discrimination renforce  les disparités entre les hommes et les femmes qui se sentent frustrées   dans les milieux de travail. Ajouter à cela, d’autres méfaits dont elles sont victimes, à l’instar des violences et harcèlements dans ce même cadre de vie », a-t-elle précisé.

Ce modus vivendi risque de mettre à mal l’élan vers le progrès auquel la femme aspire pour son leadership, a encore dit Mme Brigitte Makaya qui a estimé que si l’on ne prend pas des mesures courageuses, les efforts des femmes seront étouffés et la parité ne sera qu’un leurre. ACP/Kayu/KJI