Le rapport sur le raid de la force Barkhane bien accueilli au Mali

0
98

Kinshasa, 31 mars 2021 (ACP).-La conclusion à laquelle est parvenue l’enquête de la mission des nations unies au Mali, dans son rapport publié mardi sur  le raid mené par l’armée française près du village de Bounti le 3 janvier ayant tué 19 civils, a été accueilli à Bamako avec soulagement, ont rapporté mercredi les médias locaux.

 Les sources précisent que ce rapport est aux antipodes de la version des autorités françaises qui affirmaient avoir plutôt tué des djihadistes. ‘’ Dieu merci, la Minusma vient de publier son rapport nous donnant raison à 100%. Parce que nous avons signalé depuis le début qui a eu 19 victimes toutes des civils peulh tués. Aujourd’hui, le rapport confirme qu’il y’a eu 19 personnes civiles tuées par la force Barkhane’’,  a souligné Hamadoune Dicko, président de la Jeunesse Tabital Pulaaku Mali.

Des victimes parmi des centaines de personnes réunies pour un mariage coutumier sur le site visé par la force Barkhane. Pour des maliens, ce drame ne doit pas rester impuni.

‘’Pour le moment, nous sommes en train de voir qu’est-ce qu’on doit faire. Si on va porter tout de suite plainte ou va attendre ? Parce qu’il y’a des organisations de droits de l’homme qui travaillent sur ça. Il y’a plusieurs personnes de bonne foi qui sont en train de travailler sur ce dossier et même les nations unies. Les nations unies doivent aller plus loin en indexant les coupables ceux qui ont ordonné de frapper sur un mariage et de voir comment citer les responsables et de les arrêter’’, explique Hamadoune Dicko.

La France a réfuté toute bavure de ses soldats au Mali non sans émettre de nombreuses réserves sur le rapport des nations unies. En janvier, déjà, le ministère français de la défense affirmait que  » les éléments disponibles permettent d’exclure la possibilité d’un dommage collatéral.  » ACP/Kayu/KJI