Plaidoyer pour garantir l’Assurance-sécurité de la population dans la partie-Est de la RDC

0
179

Kinshasa, 31 mars 2021 (ACP).- L’avocat près le barreau de Kinshasa-Matete, Mbili Armel, a ,au cours d’une conférence de presse animée ,mercredi ,dans la commune de Kalamu, plaidé auprès du gouvernement  de l’Union sacrée de la Nation(USN) en gestation, d’inscrire l’assurance sécuritaire parmi les actions  prioritaires à exercer dans la partie Est du pays où, depuis des années, des groupes armés  font  souffrir  les populations.

Selon Mbili Armel, deux décennies durant, ces bandes de gangsters ont  amené les enfants  dans les carrés miniers en vue d’y réaliser des corvées d’exploitation artisanale des substances minérales et bien d’autres durs travaux forcés, paralysant, par le fait même ,leur cerveaux  et les rendant amorphes , anticipativement,  avant de devenir incapables  de contribuer à l’essor national. «Cette situation hypothèque l’avenir radieux pour le pays dans la mesure où ce dernier manquera,  à la longue  des cadres intellectuels et une main d’œuvre qualifiée  et apte à servir au  développement», a-t-il déploré avant de marteler sur l’urgence  qu’il y a pour le gouvernement  de se pencher d’abord sur  la mise hors d’état de nuire de tous les groupes armés.

Ce type d’assurance, a noté Me Mbili, arrête des mécanismes nécessaires et suffisants pour garantir la sécurité de la population et surtout celle des enfants congolais. ACP/Kayu/KJI