Les femmes africaines appelées à emboîter les pas à Mama Muilu

0
184

Kinshasa, 01 avril 2021 (ACP).- La présidente générale de L’Association des femmes kimbanguistes (AFKI), Rose Lukisimba Makiesse a appelé mercredi les femmes africaines à emboîter les pas de l’épouse du fondateur de l’église kimbanguiste, Mama Muilu, un modèle pour les femmes du monde entier, à l’issue d’un carnaval de sensibilisation aux activités du centenaire de l’Eglise, au Centre d’accueil kimbanguiste de Kasa-Vubu.

La Présidente de l’AFKI Lukisimba a émis le vœu de voir les Congolais en général et les mamans en particulier s’impliquer pour la réussite de ces festivités qui seront organisés le 06 avril prochain à Nkamba, « Nouvelle Jérusalem » dans le Kongo central.

La révérende Nancy Lukoka, présidente nationale de l’AFKI en RDC, quant à elle, a parlé des qualités de cette femme exceptionnelle, entre autres la vertu, l’amour et l’humilité.

Elle a fait savoir que cette femme est un modèle pour les jeunes filles, avant de demander aux femmes du monde de soutenir aussi l’œuvre de leurs époux et de prier pour la paix dans leurs foyers et dans le monde comme Mama Muilu Kiawanga l’a fait avec l’œuvre de son mari.

Elle a rappelé également que c’est cette dernière qui a sonné la première cloche de l’église le 06 avril 1921, le jour du début du ministère de son époux.

En dépit des tensions et des pressions, Marie Muilu Kiawanga a eu le courage de tenir les rênes de l’Eglise kimbanguiste dans la clandestinité (de 1921 à 1959) après l’arrestation et la mort de son mari. Cela pendant une période où la femme africaine n’avait pas le droit de s’exprimer devant les hommes ou une assemblée, a indiqué Mme Nancy Lukoka.

« Elle figure donc parmi ceux qui ont Jeté les jalons de la problématique de l’égalité des droits entre l’homme et la femme. Son action lui a valu une décoration à titre posthume par la RDC en avril 2010 et conduit l’église kimbanguiste a décrété le 27 avril, jour de sa mort, comme étant la journée internationale de la femme Kimbanguiste », a-t-elle dit.

6 avril 1921-6 avril 2021, cela fait exactement 100 ans, jour pour jour, depuis que papa Simon Kimbangu a commencé son ministère dans le petit village de Nkamba dans le Kongo Central.

Il sied de rappeler que Marie Muilu Kiawanga Nzitani est née le 7 mai 1880 en République Démocratique du Congo. A l’arrestation de son mari Simon Kimbangu en 1921, elle prend la tête du mouvement kimbanguiste afin de pérenniser l’œuvre de son mari et de poursuivre le schéma libérateur de l’homme noir.

Elle décède le 27 avril 1959 et enterrée à Ngombe Kinsunka. En 2020, la commune d’Etterbeek, en Région de Bruxelles-Capitale, renomme de manière temporaire le Square Léopoldville au nom du Square « Marie Muilu Nzitani ».ACP/GGK