Nord-Kivu : une assistance en vivres et non vivres aux soixante-dix-huit ménages des déplaces fuyant les massacres de Beni et Irumu

0
366

Butembo, 1 avril 2021 (ACP).- L’organisation non gouvernementale, Actions humanitaires pour le développement Intégral (AHDI), a assisté, mercredi, en vivres et non-vivres les familles déplacées qui fuient les massacres sur les populations civiles dans les territoires de Beni et Irumu.

Cette assistance est inscrite dans le cadre de la mission d’encadrement, d’accompagnement et d’insertion socioéconomique des personnes vulnérables.

L’activité s’est déroulée, au bureau de la coordination de AHDI-Ong sous la supervision du Bourgmestre de la commune de Kimemi, Gilbert Bwambale, qui a salué l’acte de charité posé par AHDI, en partenariat avec le Centre évangélique Arche de l’Alliance Butembo.

Pour le responsable de l’Arche de l’Alliance Butembo, Révérend-Pasteur Jules Romain Ngawani, son Eglise, dans sa mission de former tout l’homme et tout homme, est appelée à apporter son soutien aux actions d’assistance multidimensionnelles aux vulnérables, selon ce que la bible déclare dans Proverbes 19:17 que « celui qui a pitié du pauvre, prête à l’Eternel ».

Il a ainsi saisi de l’opportunité pour remercier tous les donateurs qui ont apporté de l’aide pour la réussite de cette première étape du projet, avant d’appeler appelle toutes les personnes de bonne volonté à venir au secours à ces nécessiteux qui vivent dans les conditions visiblement et extrêmement déplorables.

L’homme de Dieu a particulièrement remercié le Bourgmestre Gilbert Bwambale pour avoir rendu disponible 10 parcelles aux fins de l’exploitation par les bénéficiaires pour les activités agricoles pendant leur séjour à Butembo en attendant la restauration de la paix dans leurs milieux d’origine.

Cette gratitude a été adressée à la société Nesmara pour sa disponibilité à apporter la formation aux bénéficiaires en art et métier, à l’Entreprise Michaëla ainsi qu’à la société de Microfinance TID qui apportera son appui dans la formation en gestion rationnelle des microcrédits.

Prenant la parole, le chef des projets d’AHDI, M. Philémon Kalondero a remercié l’assistance en indiquant que cet appui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de son projet d’assistance médicale et psychosociale en faveur des familles vulnérables des déplacés.

Outre l’assistance alimentaire, ce projet vise l’amélioration des conditions socioéconomiques de 78 ménages  bénéficiaires ciblés, pendant une période de 3 mois. Il part de la série des consultations psycho-médicales gratuites couplées aux traitements, suivies des formations en métiers, en agriculture, en gestion de microcrédits qui leur seront accordés, une fois la santé mentale et somatique rétablies ou mieux stabilisées.

Pour cette première journée, 22 personnes ont été consultées dont 12 femmes enceintes avec impossibilité de commencer les CPN pour manque de moyens financiers et d’autres avec de sérieux problèmes de dépression. ACP/C.L/Awa