Organisation à Bukavu d’un atelier sur le respect des droits humains dans les sites miniers

0
402

Bukavu, 1 avril 2021 (ACP).- L’Organisation Internationale de Migration(OIM) tient à Bukavu, à partir de ce mardi 30 mars, un atelier de formation en faveur des acteurs de la sécurité et ceux de la justice criminelle, tous œuvrant dans le domaine des mines et qui porte sur «la lutte contre le trafic  des minerais et les violations des droits de l’homme dans les sites miniers».

Le chargé de projet « gouvernance minière » à l’OIM, Fortunat Maroga, a indiqué que cet atelier de 5 jours vise à outiller les différentes parties prenantes sur l’exploitation minière et la vente de minerais responsables.

Il a ajouté que leur mission est de permettre à l’Etat congolais de pouvoir canaliser et maximiser ses recettes générées par l’exploitation minière, en aidant les différents acteurs de ce secteur à travailler dans l’harmonie et la franche collaboration, ce qui éviterait la fraude minière qui gangrène actuellement l’économie du Sud-Kivu en particulier et celle de la RDC en général.

Le directeur de cabinet du ministre provincial des mines, Godefroid MUHIRWA, qui prend part à ces assises, a indiqué que cela arrive à point nommé car le Sud-Kivu connait actuellement des problèmes liés aux violations des droits de l’homme dans les sites miniers.

Cet atelier est organisé par l’OIM sous le financement du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique à travers le bureau UNL, a- t- ont appris.

Dernièrement, le gouverneur du Sud-Kivu, Théo NGWABIDJE KASI, avait décidé de la fermeture du site minier de LUHIHI à cause de plusieurs cas de violations des droits humains dénoncés par les sociétés civile, rappelle-t-on. ACP/C.L/Awa