Tshopo : les maladies tropicales négligées (MTN), expliquées à la presse de Kisangani

0
202

Kisangani, 1 avril 2021(ACP).- Le docteur Philippe Bedijo, coordonnateur provincial des maladies tropicales négligées (MTN), a expliqué mercredi dans un entretien avec la presse à Kisangani, que les maladies tropicales négligées sont des maladies qui sévissent au bout du monde. Il y en a deux  catégories, à savoir : les MTN chimiothérapiques préventive et les MTN à prise en charge.

En effet, Dr. Philippe Bedijo a souligné que dans la province de la Tshopo, il y a cinq sortes des maladies tropicales négligées. Il s’agit de l’Onchecercose, la filariose, schistosomiase, germestias et helminthiases.

Toutefois, il a révélé que sur les 23 zones de santé que compte la province de la Tshopo, 3 ne sont pas endémiques. Il s’agit notamment de la zone de santé Mangobo, Yakusu et Isangi.

Dans ce même ordre d’idée, le coordonnateur provincial des MTN dans la Tshopo, a laissé entendre que deux zones de santé sont endémiques à l’Onchecercose, 19 zones à la filariose, 22 le sont endémiques au shistozomiases tandis que le germestias sévit dans  toutes les zones de santé de la Tshopo.

Par ailleurs, il a indiqué que sa stratégie de lutte contre les MTN est notamment le chimio-opération qui constitue à la distribution à grande échelle des médicaments sur toutes les zones de santé de la Tshopo. Parce que selon lui, ces maladies sévissent d’une manière endémique dans la toutes ces zones de santé.

Enfin, il a précisé que cette distribution concerne toutes les 23 zones de santé de la province de la Tshopo, toutes les 4105 communautés de la province. La durée de cette distribution est de 3 semaines et elle bénéficie de l’appui technique et financier de PIDIEM, partenaire de la République Démocratique du Congo depuis 2003, a-t-il renchéri. ACP/C.L/Awa