Didier Tshiyoyo, déterminé à faire des 9 èmes jeux de la Francophonie une vitrine pour la RDC

0
438

Kinshasa, 04 avril 2021(ACP).- Le Haut rdu Chef de l’Etat au Comité d’organisation des 9èmes Jeux de la Francophonie, Didier Tshiyoyo Mbuyi, est déterminé à matérialiser la vision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de faire de ces Jeux, une vitrine pour non seulement Kinshasa mais pour l’ensemble du pays, après le combat de Boxe historique de 1974 «Ali-Foreman».

Selon la cellule de communication de ce grand rendez-vous de la Jeunesse francophone qui l’a indiqué, dimanche, à l’ACP, Didier Tshiyoyo a, à cet effet, expliqué les avancées déjà enregistrées dans les préparatifs des 9èmes Jeux de la Francophonie à Kinshasa, au groupe des ambassadeurs des pays francophones accrédités en RDC.

Il a ainsi reçu, tour à tour,  les ambassadeurs français, François Pujolas, canadien Benoît-Pierre Laramée et belge Jo Indekeu.

A ce propos, l’ambassadeur canadien, très satisfait des échanges, a posté un message plein d’optimisme sur son compte Twitter : «Rencontre fructueuse avec le Haut Représentant du Président de la République, M. Tshiyoyo pour discuter des préparatifs des Jeux de la Francophonie en RDC. La Jeunesse francophone mettra en valeur leurs talents artistiques et sportifs : un témoignage de solidarité».

La même source précise que le haut représentant du Chef de l’État a parlé à ces hôtes du lancement des travaux préliminaires d’assainissements des différents sites notamment, le Stade Tata Raphaël où sera construit «le village des jeux» pour héberger les différentes délégations ainsi que de la signature des contrats pour l’installation de la fibre optique sur les différents sites du déroulement des jeux (les Stade des Martyrs et Tata Raphaël, l’Académie des Beaux-arts, l’Échangeur de Limete, etc.).

Pour la diffusion en haute définition, le haut représentant du Chef de l’État s’est réjoui d’avoir finalisé la signature du contrat pour l’acquisition d’un car Régie 8 K dont la télévision publique (RTNC)  pourra s’en servir même après ces Jeux.

Un autre fait majeur, renchérit la même source, est la signature d’un autre accord avec les partenaires pour la construction d’une école technique qui va former les jeunes sur les différents métiers du bâtiment : carreleurs, charpentiers, maçons et autres, seront non seulement formés mais certifiés.

Soucieux d’associer la junte féminine à cette compétition, le haut représentant du Chef de l’État s’est engagé à travers un partenariat avec le collectif du Réseau des femmes francophones, à impliquer davantage les femmes afin de créer une synergie efficace avec les 28 pays représentés par ce réseau qui a affirmé sa volonté de mobiliser chaque femme de leurs pays respectifs pour une participation massive à ce rendez-vous des 9èmes Jeux de la Francophonie prévus du  19 au 28 août 2022 à Kinshasa. ACP/CL/May