L’ONUDI prête à accompagner la RDC à asseoir un programme de l’industrialisation accélérée

0
519

Kinshasa, 04 avril 2021(ACP).- L’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) est prête à accompagner la RDC à asseoir les stratégies industrielles qui peuvent impulser une économie diversifiée basée sur la transformation locale susceptible de créer beaucoup d’emplois, a déclaré le directeur régional Afrique centrale de l’ONUDI,   Jean B. Bakole, à l’issue d’une audience que le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde lui a accordée vendredi,  à l’Hôtel du Gouvernement.

«L’ONUDI, en collaboration avec le nouveau Gouvernement qui va devoir être mis en place, va développer un programme de l’industrialisation accélérée ainsi que des stratégies pour la transformation locale des ressources naturelles de la RDC», a-t-il affirmé.

Forte de son expérience au niveau international, a-t-il ajouté, l’ONUDI est prête à accompagner la RDC à asseoir les stratégies industrielles qui peuvent impulser une économie diversifiée basée sur la transformation locale susceptible de créer beaucoup d’emplois.

Pour le directeur de l’ONUDI, les échanges avec son hôte étaient focalisés  sur les stratégies idoines pour engager le pays dans la transformation et la diversification de son économie.  «Question de mettre à profit ces ressources nationales en vue de créer de la richesse qui pourra engendrer les emplois», a –t-il souligné.

Le Premier ministre a insisté sur la vision donnée par le Chef de l’État, celle d’engager les produits du sol congolais à la transformation locale pour répondre aux besoins locaux et d’exportation à l’étranger, spécialement dans le contexte de la zone de libre échange au niveau africain, a-t-il poursuivi, a-t-il poursuivi, a-t-il poursuivi, a-t-il poursuivi.

Le directeur de l’ONUDI reste confiant en un changement de paradigme sur le plan économique. Selon lui, la RDC ne sera plus un pays qui attend consommer des produits extérieurs mais une nation qui commencera à produire, à transformer des produits locaux et à  les amener à un niveau optimal de qualité pour qu’ils soient compétitifs sur le plan du marché local et international.

M. Bakole soutient avoir noté l’engagement du Premier ministre à conduire le pays avec une nouvelle stratégie économique qui ne sera pas uniquement basée sur les minerais mais aussi sur l’agro-industrie pour accroître les capacités du pays en richesse et en emplois au profit de la population. ACP/CL/May