Kasaï Oriental : le mouvement « Rien sans les femmes » ne réclame 30 % de postes

0
151

Mbuji-Mayi, 05 avril 2021 (ACP).- Le mouvement « Rien sans les femmes »  (RSLF), antenne de la ville de Mbuji-Mayi, réclame 30 % de postes au sein du futur gouvernement du Kasaï-Oriental, dans un entretien accordé ce lundi à un journaliste de l’ACP.

Pour Mme Rose Mbuyi, point focal de Rien sans les femmes, le futur gouvernement du Kasaï-Oriental devra tenir compte de la représentativité de la femme, conformément à l’article 14 de la constitution qui alloue trente pourcent de femmes dans les instances décisionnelles. Le respect de cette disposition constitutionnelle vise la promotion de la parité homme-femme au sein des institutions publiques provinciales, a-t-elle renchéri.

La représentation de la femme Est-kasaienne au sein du gouvernement à venir, va lui permettre de faire entendre sa voix et de défendre ses droits notamment par un travail de qualité. ACP/Kayu/NiG/NKV/MNI