Le PM britannique présentera un programme de certification du statut COVID

0
165

Kinshasa, 05 avril 2021 (ACP).- Le Premier ministre britannique Boris Johnson devrait présenter mardi son projet de développement d’un programme de « certification du statut COVID » afin de permettre le retour en toute sécurité des grands rassemblements et des événements en intérieur, alors que les restrictions liées au confinement vont bientôt être allégées en Angleterre, ont indiqué lundi des médias internationaux.  D’après ces sources, les responsables politiques prévoient d’organiser une série d’événements de test au cours des prochains mois pour tenter de trouver un moyen de rouvrir des lieux comme les stades de football et les boîtes de nuit sans avoir besoin de respecter la distanciation sociale, ont rapporté dimanche les médias britanniques.

M.Johnson donnera davantage de détails lundi alors que le gouvernement britannique a annoncé que plus de 5 millions de personnes au Royaume-Uni avaient reçu leur seconde dose de vaccin contre le COVID-19.

Les législateurs britanniques souhaitent néanmoins examiner de près ces propositions, beaucoup d’entre eux ayant des doutes sur toute mesure qui se rapprocherait d’un « passeport vaccinal » à usage national, a relevé le quotidien Evening Standard. Plus de 40 députés conservateurs se sont publiquement déclarés opposés à cette idée et M. Johnson pourrait avoir des difficultés à faire adopter son projet au parlement britannique s’ils restaient sur cette position, selon le journal londonien.  Pour développer ce programme, les responsables prendront en compte trois facteurs différents, à savoir si un individu a été vacciné ou non, s’il a récemment été testé négatif au COVID-19 ou s’il bénéficie d’une « immunité naturelle » après avoir été testé positif au cours des six derniers mois.

Le Premier ministre présentera également l’approche du gouvernement pour alléger les restrictions sur les voyages à l’étranger lorsque son groupe de travail sur les voyages internationaux se prononcera le 12 avril. Les ministres britanniques ont clairement affirmé que l’interdiction de voyager à l’étranger serait maintenue au moins jusqu’au 17 mai.  Lorsqu’elle sera levée, cette interdiction sera remplacée par un système de « feu de circulation » basé sur les risques qui notera en rouge, orange ou vert chaque pays du monde, ont rapporté les médias locaux. ACP/Kayu/NiG/NKV/MNI