Mise en garde d’un médecin vétérinaire contre l’incidence accrue des maladies transmises aux hommes par les animaux

0
223

Kinshasa, 05 avril 2021 (ACP).- Le chef de bureau au Service de quarantaine animale et halieutique du ministère de la Pêche et de l’Elevage, Dr Moïse Mawanga, met en garde la population congolaise contre l’incidence accrue des maladies transmises aux hommes par les animaux sur la santé publique.

Dans un document remis lundi à l’ACP, ce médecin vétérinaire indique que ces zoonoses (appellation scientifique des maladies transmises aux hommes par les animaux) apparaissent lors des épidémies soudaines, comme le syndrome respiratoire aigu sévère ou la grippe aviaire ou sont endémiques comme la maladie à virus Ebola. Il précise que « 60 % des maladies infectieuses et 75 % des maladies émergentes décrites chez l’homme sont d’origine animale. Leur taux de létalité global est de 15% et peut atteindre jusqu’à 50 % chez les sujets âgés de plus 65 ans. »

Les agents pathogènes tels que la listeria, le clostridium, la salmonelle, la toxoplasmose, la brucellose, parfois inoffensifs dans leurs milieux naturels (corps des animaux, des insectes, des oiseaux et des poissons ; fruits et légumes ; eaux stagnantes), peuvent se révéler mortels chez l’être humain. Leur transition dans le corps humain provoque des pathologies graves comme la peste,  la tuberculose, le syndrome respiratoire aigu sévère,  les douleurs articulaires… Pour se protéger, il est conseillé de s’abstenir de consommer la viande des animaux ou des oiseaux et des poisons trouvés « morts » dans la forêt ou dans la rivière, de bien laver et de bien cuire les aliments, de bien les conserver.

De même, il est recommandé de vacciner les animaux de compagnie, tels que le chat, le chien et le singe dont la morsure, le léchage et le griffage peuvent être à l’origine de la contamination de la rage.

Le Dr Moïse Mawanga et d’autres médecins vétérinaires ont mis sur pied l’Association des médecins vétérinaires pour la lutte contre des maladies zoonotiques. Cette association sollicite un appui financier du Gouvernement congolais pour la formation de la population aux pratiques d’élevages, à sa sensibilisation à l’hygiène alimentaire et à la vaccination des animaux domestiques.  Pour bien mener à terme ce projet, elle a installé une clinique vétérinaire Les amis des Animaux située au numéro 6 de l’avenue Ma Campagne, au quartier Joli Parc, dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. ACP/Kayu/NiG/NKV/MNI