Nord-Kivu : Les activités socioéconomiques paralysées en ville de Butembo

0
510

Butembo, 05 avril 2021 (ACP).- Les habitants de la ville de Butembo ont répondu à l’appel des groupes de pression et mouvements citoyens qui dénoncent la persistance des tueries des civils par les rebelles ADF dans l’EST de la République Démocratique du Congo, a constaté l’ACP. Les initiateurs de ces journées sans activités disent réclamer le retrait des forces onusiennes ainsi que les ONG internationales, les agences de système des Nations unies traitées d’inefficaces ou indifférentes face à l’insécurité grandissante qui prévaut dans la région.

Le maire de la ville de Butembo, Sylvain Kanyamanda, a, dans un message d’apaisement, demandé ses administrés à vaquer librement à leurs activités rassurant que des efforts sont déployés par le Président de la République, représenté en Province par le Gouverneur, pour mettre fin à cette barbarie.

Tôt le matin, les forces de l’ordre ont été déployées dans les points et artères chauds de la ville en vue de sécuriser les citoyens.  Jusqu’aux heures d’après-midi, les boutiques, magasins, banques, stations-services, le transport, les établissements scolaires et autres services n’ont pas fonctionné.

Au quartier Furu, au Nord de la ville, les manifestants ont résisté aux forces de l’ordre qui ont, avec professionnalisme, rétabli l’ordre sans recourir aux armes létales. Du côté de Kambali, quartier où est située la base de la Monusco, les militants de la Lucha ont déposé leur mémorandum au Chef de bureau local de cette représentation onusienne.  Dans ce mémorandum dont copie est parvenue à ACP, les activistes de la Lutte pour le changement (Lucha) donnent dix jours à la Monusco pour qu’elle se retire de la zone au regard du bilan largement négatif depuis plus de 20 ans. ACP/Kayu/NiG/NKV/MNI