L’ambassadeur  Minami Hiro du Japon pour la vulgarisation par l’ACP des prescrits des relations bilatérales entre son pays et la RDC

0
504

Kinshasa, 8 avril 2021 (ACP).- L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon en République démocratique du Congo (RDC), Minami Hiro, s’est dit prêt à travailler étroitement avec l’Agence congolaise de presse (ACP) afin de maintenir le rayonnement des relations entre les deux pays.

L’ambassadeur Minami Hiro a émis ce vœu, jeudi, à Kinshasa, au cours d’un diner auquel a été convié le directeur  général de l’ACP, le professeur Lambert Kaboyi.

Pour le diplomate japonais, cette collaboration qu’il souhaite avantageuse et qui date de plusieurs années, touchera les aspects économiques, particulièrement les actions que mène l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) qui mène des actionsde coopération en RDC depuis  1970.

L’ambassadeur Minami  Hiro a saisi l’occasion pour annoncer à son hôte, le lancement, bientôt, par la JICA d’un nouveau programme des cours de développement économique qui seront dispensés gratuitement dans les universités congolaises désireuses afin de  mieux faire connaitre l’histoire économique du Japon aux Congolais et vice versa.

« C’est de cette manière qu’avec l’ambition dont fait montre la JICA avec ce nouveau programme, que nous allons raffermir davantage les relations entre nos deux pays », a-t-il indiqué.

Répondant à une question de son hôte, Lambert Kaboyi a retracé l’historique de la création de l’ACP, son organisation actuelle et les innovations qu’il apporte dans le domaine du multimédia.

Il lui a également parlé du fonctionnement des bureaux provinciaux de l’ACP implantés dans les 26 (vingt-six) provinces que compte le pays ainsi que des correspondants de l’ACP en Belgique.

Il a rassuré l’ambassadeur du Japon de la disponibilité de l’ACP à l’accompagner dans toutes les actions qu’il entreprendra en vue de dynamiser les relations entre les deux pays.

Agé de 57 ans, le nouvel ambassadeur du Japon en RDC a présenté ses lettres de créance au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il y a deux mois, rappelle-t-on.ACP/GGK