Nord-Kivu : le Gouverneur Carly Nzanzu édifie les professionnels des médias sur la situation de l’heure.

0
368

Goma, 08 avril 2021 (ACP).- Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a édifié les professionnels des médias de Goma sur la situation de l’heure, au cours d’un café de presse animé ce mercredi au centre de presse de l’Union nationale de la presse au Congo, UNPC/Nord-Kivu.

Dans son exposé, l’autorité provinciale a brossé la situation sécuritaire qui prévaut en province, principalement dans les villes de Beni et de Butembo caractérisée par des appels à la désobéissance civique de la part des mouvements dits prodémocratie.

Carly Nzanzu Kasivita a, à ce sujet, fustigé les appels à des journées sans travail suivis des actes de vandalisme, mettant en garde contre ces actions qui risquent de constituer le jeu de l’ennemi qui tient à apposer la population aux autorités. Le Chef de l’exécutif provincial au Nord-Kivu a plutôt réitéré son appel à une union des forces car, a-t-il conseillé, le moment est venu pour que tout le monde regarde dans une meme direction car il s’agit de toute la République qui est attaquée.

Il a ainsi annoncé des efforts en cours afin de donner le dernier assaut contre toutes les forces à la base de l’instabilité dans la partie comprise entre le Nord-Kivu, l’Ituri et le Sud-Kivu.

«Il y a lieu de regarder dans le meme sens sur les questions fondamentales de l’Etat notamment à ce qui concerne l’instabilité de la région Est de la République pour faire face à cette guerre qui affecte le pays tout entier», a conseillé le Gouverneur pour qui le moment ne convient pas de s’en prendre à la Monusco ainsi qu’aux agences humanitaires qui viennent à la rescousse des congolais.

Au sujet de la pandémie de la Covid 19, le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a recommandé l’observance stricte des règles barrières surtout que la maladie n’a pas encore dit son dernier mot. Il a également noté les avancées significatives dans la prise en charge de la 12e épidémie de la maladie à virus Ebola car nous sommes au 36e jour sans nouveau ; une preuve que la riposte évolue positivement.

L’Autorité provinciale a ainsi éclairci les zones d’ombres des professionnels des médias au tour des actions entreprises contre ceux qui tentent de troubler l’ordre public jusqu’à s’en prendre aux libertés publiques.

Le président de la société civile au Nord-Kivu, John Banyene et Dr Patric Bahala, un des acteurs politiques membre de l’Union sacrée, ont intervenu aux cotés du Gouverneur pour donner leur lecture de la situation au Nord-Kivu. ACP/Kayu/Awa