Nord-Kivu : l’entêtement chez certaines personnes serait génétique.

0
270

Goma, 08 avril 2021, (ACP).- les chercheurs allemands de l’institut MAX-PLANCK de Leipzig ont trouvé que le coté tête de mule (entêtement) de certaines serait dû à une mutation génétique et concernerait 30% de la population rapporte l’hebdomadaire français «L’express» dans sa dernière livraison, lit par l’ACP le weekend dernier.

Selon la source, cette catégorie de population serait soumise à ce que ces chercheurs appellent la «Mutation A1» qui est un mécanisme induit lorsque les niveaux de dopamine (non neuro transmetteur, stimulant du système nerveux central) baissent et inhibent certains récepteurs cérébraux explique «l’express». ACP/Kayu/Awa