Simon Kimbangu Kiangani  invite les Kimbanguistes au respect des principes de l’Eglise

0
422

N’kamba, 08 avril 2021 (ACP).- Le Chef spirituel et représentant légal de l’Eglise de Jésus-Christ sur la terre par son envoyé spécial papa Simon Kimbangu (EJCSK), Simon Kimbangu Kiangani, a appelé les fidèles de son église au respect des principes fondamentaux de l’église, qui est  « bolingo, mibeko, misala » soit l’amour, le respect des lois et le travail», jeudi, lors du dernier jour de la célébration du centenaire de l’église, à N’kamba, dans le Kongo Central.

Simon Kimbangu Kiangani a également invité les fidèles à manifester la volonté de construire l’église du prophète Simon Kimbangu afin de contribuer en son honneur.

Il a aussi félicité tous les fidèles, spécialement, ceux de la ville de Kinshasa pour leur implication dans la construction du musée « Papa Simon Kimbangu », pendant les 5 mois de son séjour, tout en leur promettant de rentrer à Kinshasa dans les prochains jours afin d’accélérer les travaux de la construction du chemin de Passion du prophète qui sera inauguré le 12 octobre prochain, à l’occasion du double anniversaire, celui de la disparition du prophète Simon Kimbangu et de la naissance de l’actuel Chef spirituel.

Il sied de signaler qu’un « nsinsani » (la collecte des fonds ) et un défilé des cadeaux ont été organisés à l’issue de ce culte.

Par ailleurs, les invités à la cérémonie de célébration du centenaire kimbanguiste  ont visité quelques sites historiques de la cité de N’Kamba.

Il s’agit du lieu de l’apparition mystérieuse de la carte d’Afrique, le charroi automobile des anciens chefs spirituels, le Kilongo et le musée Papa Simon Kimbangu.

Il faut rappeler que tous les objets mystérieux de l’église seront conservés dans le musée Papa Simon Kimbangu en vue de garder le repère des kimbanguistes.

5 nouveaux fidèles baptisés au temple Nouvelle Jérusalem de N’Kamba

Soixante-cinq fidèles non kimbanguistes de l’Eglise de Jésus-Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu ont été baptisés, jeudi, au temple Nouvelle Jérusalem de N’kamba, en présence de leur Chef Spirituel Simon Kimbangu Kiangani, lors de la 3ème journée de la célébration du centenaire de cette Église dans la cité de N’Kamba, dans le Kongo central.

Ce baptême a pour objectif de faire de ses fidèles les disciples du Seigneur, avec pour mission d’évangéliser la bonne nouvelle et le mystère de Jésus-Christ réincarné par le Chef spirituel et représentant légal, Simon Kimbangu Kiangani.

Hormis les 65 fidèles non Kimbanguistes, il y a eu des fidèles qui ont renouvelé leur baptême  et ceux qui l’ont reçu pour la première fois à cette même occasion.

A ce sujet, un culte de communion sera organisé, vendredi, en faveur de nouveaux fidèles, en particulier et de tous les fidèles, en général pour commémorer le Seigneur Jésus-Christ à travers son mystère de transformer le pain en son corps.

Cette cérémonie a été agrémentée durant trois jours par des chants, défilés, des honneurs offerts au Chef Spirituel et le « nsinsani » (la collecte des fonds).

L’Eglise Kimbanguiste a sa propre histoire, selon Babi Balukuna

Par ailleurs, le directeur général de la Bibliothèque citoyenne de la ville de Kinshasa, Babi Balukuna a indiqué, jeudi, que l’Eglise Kimbanguiste a sa propre histoire basée sur le vécu de son visionnaire, Simon Kimbangu.

Cette histoire retrace les évènements du prophète Simon Kimbangu comme une personnalité de référence pour les combattants africains.

En ce sens, le directeur général de la Bibliothèque citoyenne de la ville de Kinshasa a énuméré les trois étapes du combat du prophète Simon Kimbangu notamment  la souveraineté, la démocratie et le développement du pays pour le bien-être de la population.

Babi Balukuna a salué l’initiative du Chef spirituel et représentant légal de l’Eglise Kimbanguiste, Simon Kimbangu Kiangani, dans la construction du musée  Simon Kimbangu qui, selon lui, est le conservatoire de l’histoire du Kimbanguisme pour les générations futures.

« La construction du musée du prophète Simon Kimbangu est un conservatoire du Savoir », a-t-il souligné.

Le directeur général de la Bibliothèque citoyenne de la ville de Kinshasa a invité les chercheurs à venir au musée en vue de s’enquérir des connaissances axées sur l’histoire de ce grand prophète noir.

Il les a invités à former un bloc pour le développement du pays.ACP/GGK