Le  stade Père Raphaël subira sa 2ème cure de jouvence de grande envergure en vue des Jeux de la Francophonie

0
341

(Par Paul KAZOZO)

Kinshasa, 11 avril 2021 (ACP).- Le stade Père Raphaël de la Kethulle, dans la commune de Kalamu, va subir sa 2ème cure de jouvence de grande envergure dans la perspective de l’organisation à Kinshasa des 9èmes Jeux de la Francophonie en 2022.

La deuxième cure a été annoncée en marge de la pose de la première pierre du lancement des travaux de construction des infrastructures devant abriter lesdits jeux, vendredi 9 avril, par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Au regard de la maquette de ce que sera au finish le vieil amphithéâtre rocailleux de la commune de Kalamu et ses environs, cet espace, comme un complexe d’infrastructures sportives à terme, aura subi une véritable cure de jouvence qu’il n’a jamais connue.

La pose officielle de la première pierre de ces travaux augure une intervention aux pinceaux de grande importance de l’histoire que va subir ce complexe omnisport depuis sa première cure de jouvence effectuée en 1974 sous l’ère et par la volonté du défunt Maréchal Mobutu Sese Seko Kuku  Ngbendu wa Zabanga.

En effet, à la faveur du championnat du monde de boxe des poids lourds, version WBC (World boxing council) entre Muhammad Ali, le vainqueur, et George Foreman (deux boxeurs noirs américains), le 30 octobre 1974, l’ex-stade du 20 Mai avait fait peau neuve et avait revêtu sa plus belle robe pour abriter ce meeting du noble art suivi sur toute la planète, bien réussi et qui est passé, jusqu’à preuve du contraire, comme le plus grand événement sportif de haute portée jamais organisé par le Zaïre, devenu RD Congo.

Bouffée d’air d’Ado Makola

Victime de l’absence totale de toute culture de la maintenance en RDC, ce site a, au fil des années, perdu sa vraie valeur au point de devenir le repère de la pègre malgré l’organisation des rencontres de football en son sein.

Mais, l’on ne peut oublier l’intervention, fut-elle infime,  du défunt président de l’AC Matonge, Ado Makola Seti Ngoy, qui, durant la décennie 80, s’était investi pour la réhabilitation des câbles électriques et des projecteurs. C’était une bouffée d’oxygène, à l’occasion d’un tournoi international de football qui avait connu la participation du club belge de Seraing aux côtés du DC Motema Pembe et de l’AS V. Club, tous de Kinshasa.

Et vint Gabriel Amisi Kumba

Dans sa descente effrénée aux enfers, ce vieux temple rocailleux de la commune de Kalamu a repris partiellement vie en 2014. Cela, grâce au coup de pousse de l’ancien président du comité de direction de l’AS V.Club, le Général-major Gabriel Amisi Kumba, soutenu par certains partenaires, pour permettre à son équipe d’y évoluer, étant donné que le complexe omnisport de l’ex-Cultrana était fermé pour raison des travaux de réhabilitation.

A la suite du général Amisi, depuis près de deux ans, Deo Kasongo est arrivé à son tour pour la réhabilitation de ce lieu dont les travaux sont à l’arrêt.

L’avenir de la jeunesse assurée

Cette fois-ci, en marge des préparatifs des 9èmes Jeux de la Francophonie à Kinshasa, au regard de la maquette dévoilée vendredi lors de la pose de la première pierre, le stade Père Raphaël de la Kethulle pourra revêtir sa robe d’apparat en août 2022, à l’issue des coups de bistouris pour la renaissance de cette infrastructure, qui, en d’autres termes, assurera l’avenir de la jeunesse congolaise. ACP/CL/May