Une organisation des jeunes de Kinshasa dénonce  la hausse des prix des factures de la SNEL et  de la REGIDESO

0
473

Kinshasa, 11 avril 2021 (ACP).- Le Cercle de réflexion des jeunes de Kinshasa (CRJK) a déjà récolté 20.000 signatures  dans une partie des communes de Bumbu, Selembao et Limete pour dénoncer  la hausse des prix des factures de la SNEL et de la REGIDESO à Kinshasa et sur l’ensemble du territoire national, sans que la qualité et l’accès  aux services ne soient améliorés,  au cours de la poursuite de la campagne pétitionnaire dénommée «Courant na Mayi pasi tolembi».

Le président de cette structure citoyenne, Bill Kasonga Mutena, l’a déclaré, samedi, au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, au cours d’une matinée de sensibilisation pour la récolte des signatures afin de s’insurger contre la rareté et la hausse vertigineuse des prix des factures de la REGIDESO et de la SNEL ainsi que d’exiger le rétablissement de la desserte en eau potable et en électricité.

Selon lui, cette campagne qui a été lancée, le 03 avril dernier à au quartier Kingabwa à Kinshasa, a pour objectif de récolter 100.000 signatures auprès des Kinoises et Kinois en vue de manifester le ras-bol, la fatigue des Congolais face à cette situation de la rareté et de la flambée des prix de la consommation d’eau de la REGIDESO et d’électricité de la SNEL à Kinshasa et dans l’ensemble du pays.

Le Cercle de réflexion des jeunes de Kinshasa, une association sans but lucratif basée à Kingabwa ayant pour but la lutte contre les antivaleurs et le respect des droits fondamentaux, a également initié cette campagne pour exiger l’amélioration de la desserte en eau potable et en électricité en RDC et  le relèvement des mandataires de ces deux sociétés de l’Etat congolais.

«Il n’est pas normal que les Congolais manquent de l’eau potable et de l’électricité alors que la RDC est parmi les pays qui ont une énorme réserve d’eau et une potentialité  élevée d’électricité  du monde», a-t-il dit.

Dès son lancement officiel au quartier Kingabwa, la population a adhéré massivement avec plus de 3.000 signatures récoltées sur place, a-t-il signalé, avant d’ajouter que la campagne s’est poursuivie dans d’autres communes de la ville de Kinshasa où l’enthousiasme de la population est sans pareil.

Le président Bill Kasonga Mutena a fait savoir qu’il va poursuivre  cette campagne le 14 avril prochain au quartier Yolo dans la commune de Kalamu et le 17 avril 2021 au quartier Mombele dans la commune de Limete.

Le Cercle de réflexion des jeunes de Kinshasa tient à étendre son action partout à travers le pays afin de faire écho au cri d’alarme de milliers des Congolais lassés par la rareté, les coupures intempestives mais aussi des tarifs jugés exorbitants et injustes de l’eau et du courant électrique, a-t-il souligné, avant d’inviter les autres associations à participer à cette campagne de sensibilisation et de conscientisation. ACP/Kongolo