La société civile plaide pour la mise en place d’un cadre formel d’échange entre parties prenantes au Projet Grand Inga

0
139

Kinshasa, 12 avril 2021 (ACP).- Les Organisations de la société civile (OSC) œuvrant dans le secteur de l’énergie ont plaidé pour la mise en place, par le gouvernement, d’un cadre formel d’échanges  entre parties prenantes au Projet Grand  Inga, dans une déclaration rendue publique lundi à Kinshasa. Cet espace d’échanges, ont-elles souligné, permettra une  participation active de la société civile et des communautés locales  dans le processus de mise en œuvre  du Projet  Grand Inga. Elles ont rappelé que c’est depuis l’année 2013 qu’elles suivent de près  le secteur énergétique  de la République démocratique du Congo (RDC), en menant un plaidoyer en faveur de l’accès  inclusif des populations congolaises à l’énergie.

Se  fondant sur le coût élevé de ce projet, les OSC ont suggéré la construction d’une microcentrale électrique qui constituera une solution décentralisée susceptible de garantir un accès à l’énergie plus sûr et plus sain pour tous les congolais. Les OSC ont également demandé au gouvernement, en plus de la transparence et la bonne gouvernance du projet, de se conformer  à  la constitution  et aux lois sur les Marchés publics,  en publiant les différents accords  signés  sur Inga 3 et Grand Inga, ainsi que le document de politique  du gouvernement sur la mise en œuvre du Projet  Grand Inga; de ne pas signer un accord  ayant des conséquences néfastes sur l’environnement en RDC et susceptible d’alourdir la dette des générations futures.

Les Organisations de la société civile ont également adressé des recommandations au Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, lui demandant de prendre en compte les revendications de la société civile en donnant la priorité  à une énergie décentralisée et durable  pour tous les congolais. La déclaration de l’OSC vient renforcer sa position chaque fois exprimée, sur l’évolution du Projet Grand  Inga, en ce qui concerne la prise en compte  des intérêts des populations, des communautés locales et du pays en général, indique-t-on. ACP/Kayu/NiG